Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Le Sale discours de David Wahl : une causerie ironique et piquante

La dialectique dadaïste de Sale discours

Le Sale discours de David Wahl : une causerie ironique et piquante - Zibeline

On avait laissé David Wahl dans un recoin insolite de Châteauvallon pour une causerie intimiste sur L’Histoire spirituelle de la danse, avec juste quelques objets épars, on le retrouve sur le grand plateau dans une causerie spectaculaire. Est-ce le thème écologique qui induit cette forme scénarisée ? Ou le succès de ses précédents spectacles-conférences La Visite curieuse et secrète et le Traité de la boule de cristal ? L’acteur-auteur n’y perd ni sa verve ni son talent de conteur, son style croise toujours confidences, récit et dialogue direct avec le public. Il est parfois délicat de suivre les méandres de sa pensée qui débute avec Louis VI le Gros, interdisant aux porcs de baguenauder librement dans les rues de Paris (impayable David Wahl en tenue de cochon rose !), et se clôt sur l’enfouissement des déchets radioactifs (le même David Wahl recouvert de boue noire gluante !). Entretemps, on aura écouté « religieusement » sa leçon sur les relations complexes de l’homme avec la nature, les épidémies, l’hygiène, les fluides, les symptômes, la pollution, l’énergie de la matière à travers moult citations, anecdotes, études scientifiques et textes fondateurs. Le tout écrit de main de maître par celui qui distille mille et une informations avec une ironie persistante et convoque un aréopage de savants, d’auteurs, de philosophes, de scientifiques, d’alchimistes et même de magiciens !

Sa performance, documentée, vivante, émaillée de saillies imagées (« L’envie de vomir et la nausée sont des valeurs sûres comme alerte biologique pour distinguer sans faute le propre du sale ») bondit allégrement d’une époque à l’autre… quitte à nous perdre en route. C’est le risque de cet exercice érudit qui mêle vérités et fictions, dans ce sens où toutes les données vraies sont comprimées dans un texte de création. Comme une terre glaise façonnée à la main qui enfermerait du schiste, quelques pépites d’or, du cuivre et autres métaux.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Novembre 2018

Le Sale discours a été joué le 6 novembre à Châteauvallon, scène nationale, Ollioules

Photo : Le sale discours -c- Erwan Floch


Châteauvallon – Scène nationale
795, chemin de Châteauvallon
BP 118
83192 Ollioules cedex
04 94 22 02 02
www.chateauvallon.com