Avec Hamida et les brouillards, Faustin Linyekula clôture le Cycle Objets Déplacés du MuCEM

La danse du panier d’osierVu par Zibeline

Avec Hamida et les brouillards, Faustin Linyekula clôture  le Cycle Objets Déplacés du MuCEM - Zibeline

Faustin Linyekula, faune puissant, chorégraphe et manieur de mots qui portent sans transport ni métaphore était le dernier invité du cycle Objets Déplacés initié par le MuCEM cette saison dernière (l’écouter sur notre webradio). L’artiste congolais a choisi au gré de sa rencontre avec un panier-cercueil d’évoquer justement le dernier condamné à mort de la République, le tunisien Hamida Djandoubi, exécuté à Marseille; on ne sait pas si la tête a roulé au fond mais on a bien vu comment le danseur-conteur dans la cour de la Commande lui a rendu visage sinon hommage. Déplacement du sujet donc à travers une voix : debout au micro, Faustin se fait raconteur d’histoires et parcourt le labyrinthe des réserves dont le luxe ( combien de lampes autour d’un quignon de pain sec) provoque la perplexité jusqu’à la levée des images liées aux cercueils légers destinés au rapatriement des corps de travailleurs immigrés ; à travers des gestes, ceux tremblés de quelqu’un qui cherche sa place ou plus incisifs dans l’espace, ramassés autour du corps, la main droite déployée. Danse plus géométrique qu’ethnique et le chant s’élève, mélopée, invocation, les yeux fermés de l’émotion contenue, partagée en tout cas avec grande pudeur. Quelqu’un est là qui que ce soit et de retour au micro, c’est la lettre de Monique Mabelly, juge commise d’office à l’exécution d’Hamida ou les actualités du 10 septembre 1977 (29 secondes pour évoquer l’application de la loi) qui combinent frisson et dignité ; la danse reprend alors plus directe et pleine, l’homme semble avoir quitté sa fragilité et c’est la main gauche qui capte la lumière, tendue peut-être vers tous ceux que l’on doit libérer du carré des suppliciés. Bien au delà d’un exercice réussi cette soirée a encore élargi l’horizon.

MARIE JO DHO
Juin 2016

Hamida et les brouillards conçu et réalisé par Faustin Linyekula a clôturé le Cycle Objets Déplacés du MuCEM le 26 et 27 mai.

Photo : Faustin Linyekula -c- Andreas Etter

Mucem
Môle J4
13002 Marseille
04 84 35 13 13
mucem.org