Vu par Zibeline

Retour sur "les trois Parques m'attendent dans le parking", au Théâtre Liberté de Toulon

La danse des mots de Rebotier

Retour sur

Quand Jacques Rebotier se balade dans la langue française, c’est à la manière d’un chasseur de papillons : il attrape dans son filet toutes sortes d’histoires et volète autour des mots avec frénésie. Son amour des métaphores percutantes, des rebondissements, des raccourcis imagés, des paroles pensées tout bas et déclamées très haut, donne un éclat singulier à son spectacle Les trois Parques m’attendent dans le parking. Un «oratorio du quotidien» chanté par trois comédiennes sémillantes qui nagent comme un poisson dans l’eau dans une partition sans queue ni tête écrite sur du papier millimétré. Caroline Espargilière, Nicole Genovese et Vimala Pons servent avec une précision horlogère les mots qui se chevauchent, s’emballent ou freinent des deux fers : elles sont «trois Parques, trois Grâces, des Moïres, des Furies, des Fata du destin» qui jettent des sorts en l’air, croquent dans la pomme à pleines dents, se gaussent sans raison de tout et de rien juchées sur des patins à roulettes… comme si leur débit de paroles dépendait de leur vitesse de déplacement ! Elles manient la langue (de bois) et les expressions (fleuries) avec la même dextérité que le chariot aux roues fluorescentes qu’elles tirent derrière elles, accessoirement tabouret et malle aux trésors. Dans un plateau brut, avec quelques images vidéo projetées sur un écran invisible, la langue de Rebotier joue à saute-moutons entre le triple A, la mondialisation, la finance pervertie, la littérature ou l’Europe osant «Tenez vos enfants domestiques et vos animaux en laisse» ou «N’hésitez pas à peloter les coureurs du peloton». On n’y résiste pas !

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Les trois Parques m’attendent dans le parking a été donné les 30 et 31 mai 2013 au Théâtre Liberté, Toulon.


Théâtre Liberté
Grand Hôtel
Place de la Liberté
83000 Toulon
04 98 00 56 76
www.theatre-liberte.fr