Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Le problème avec le rose : une histoire de genres abordée dans le cadre du festival Festiv’Anges

La construction des genres

Vérifier les jours off sur la période
Le problème avec le rose : une histoire de genres abordée dans le cadre du festival Festiv’Anges - Zibeline

« Le rose, c’est pour les filles ! ». La phrase entendue par les quatre enfants qui jouent sur un grand carré rose à s’inventer des histoires va, intimement, les détruire. Erika Tremblay-Roy et Christophe Garcia ont écrit un spectacle entre théâtre et danse, Québec et France, pour dire les ravages de l’assignation genrée. Pour devenir de « vrais gars » les quatre danseurs changent leurs mouvements, font de leurs jeux des combats où plus rien n’est doux ou intime ; rejettent, parmi eux, la fille, qui essaiera dans un solo émouvant de devenir une princesse vouée à l’attente, vivant cette contrainte comme une pluie de coups de poing ; la socialité devient rivalité, proscription, dissimulation pour les garçons de leurs émotions…

Un petit spectacle tout public remarquable à plusieurs égards : d’une grande lisibilité et évidence, il est susceptible de donner des armes aux enfants qui s’imposent des comportements genrés, et se séparent si cruellement dans les cours d’écoles en garçons dominants et filles dominées. Mieux encore, il donne à voir cette souffrance des garçons à se voir imposer le masculin, voire le viril : le combat contre l’assignation genrée n’est pas une lutte féministe ou LGBT, et les garçons hétéro ont tout à y gagner, aussi, et peut-être davantage. Enfin, il exprime tout cela dans un autre entre-deux genres, où les danseurs parlent, la pensée se voit, où les corps ont plaisir et souffrance, où les dialogues nourrissent la joie du mouvement. Et le triomphe de l’amour du rose et de la libre construction de soi.

AGNÈS FRESCHEL
Décembre 2018

Le problème avec le rose a été dansé les 2 et 3 décembre à Klap Maison pour la danse, à Marseille, dans le cadre du festival Festiv’Anges qui se poursuit jusqu’au 9 décembre

Photo : Le probleme avec le rose © Vincent Fribault


Klap
Maison pour la Danse
5 rue du Petit Versailles
13003 Marseille
04 96 11 11 20
http://www.kelemenis.fr/