« Un tueur sur mesure », roman prêt à être culte de Sam Millar, paru chez Métailié

La chasse aux loupsLu par Zibeline

« Un tueur sur mesure », roman prêt à être culte de Sam Millar, paru chez Métailié - Zibeline

Sam Millar sait de quoi il parle quand il raconte la traque de trois braqueurs granguignolesques le jour d’Halloween dans les rues de Belfast ! Son CV parle pour lui : l’auteur a fait de la prison en Irlande du Nord en tant qu’activiste politique au sein de l’IRA, et aux États-Unis pour avoir participé au casse de la Brinks de Rochester. Autant de « péripéties » racontées dans son livre On the Brinks et matière à nourrir son dernier polar Un tueur sur mesure. Dès les premières lignes, il taille dans le vif du sujet à la manière d’un bûcheron qui aurait envie de rentrer chez lui au plus vite, d’une écriture cash, féroce, cinglante. C’est drôle et horriblement cruel à la fois, sans doute pour cette raison qu’on ne lâche pas son récit ni ne s’offusque de ses délires. Les scènes sont plus loufoques les unes que les autres et les situations échevelées ! Notre résistance à l’horreur est rudement mise à l’épreuve mais l’auteur ayant un sacré talent pour camper ses personnages, on reste scotché à l’énigme, et on attend l’issue en se léchant les babines d’avance.

Le trio de braqueurs de seconde zone déguisés en loups traverse des zones de turbulences sujettes à des scènes hilarantes malgré la monstruosité des actes perpétrés par tous ceux qui sont à leur trousse. Narcissiques, pervers, roublards, menteurs, lâches, un peu de tout cela voire tout à la fois, Sam Millar flingue à tout va tous les protagonistes qu’ils soient policiers corrompus ou faibles, juges impitoyables ou à la botte du pouvoir, tueurs à gages, anciens membres des factions politiques d’une ville apocalyptique, la « vieille et sale Belfast ». Sur fond d’histoire contemporaine sanglante, Un tueur sur mesure fait preuve de cynisme à tous les étages et personne, ou presque, ne sort grandi de cette immense mascarade dans laquelle chacun tente de garder la tête hors de l’eau en tentant d’effacer ses noirs secrets, ses humiliations passées et le désastre de sa vie. On souhaite à Un tueur sur mesure le même avenir légendaire que Las Vegas Parano de Dr Gonzo, aujourd’hui encore inimitable, cité en exergue du chapitre 33 par l’auteur, fin écrivain et fin lecteur. 

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Janvier 2022

Un tueur sur mesure
Sam Millar, traduit de l’anglais (Irlande) par Patrick Raynal
Éditions Métailié, 21,50 €