Vu par Zibeline

J’ai bien fait ? de Pauline Sales: une vision au rire parfois amer de notre société

La bonne place ?

J’ai bien fait ? de Pauline Sales: une vision au rire parfois amer de notre société - Zibeline

 Un grand espace genre loft est entièrement occupé par un amoncellement de traversins blancs. Valentine (Hélène Viviès, plus vraie que nature) surgit, hagarde dans l’atelier de son frère qu’elle ne voit jamais, à Paris. En voyage scolaire, elle vient de délaisser ses élèves et ses collègues. Un trop plein :« Je me suis laissé déborder comme le lait qui bout ». Elle a fui. L’essentiel de la pièce va essayer de comprendre pourquoi. Désormais artiste désabusé et vieillissant de 40 ans, Paul, le frère plasticien (Anthony Poupard) ne comprend pas le désarroi de sa sœur ; une ancienne élève, devenue à la fois femme de ménage et petite amie du frère, a depuis longtemps renoncé à écrire et porte un regard incrédule sur la situation avec un fatalisme convaincant. Soulignons la composition délirante que donne Olivia Chatain de son personnage au prénom américain de Manhattan ! Le mari (très docte Gauthier Baillot) arrive le lendemain, et mélange son histoire personnelle et celle de la génétique. La confrontation de ces quatre personnages, déclenche un enchaînement d’interrogations souvent comiques sur le monde comme il est devenu et comme il va, sur la place que chacun y occupe (ce n’est peut-être plus la bonne ?). Valentine remet en cause sa fonction d’enseignante, ses rôles de mère et d’épouse, son frère ne croit plus vraiment à l’impact de l’Art dans la société, la fille s’accommode de son sort sans ambition.

Pauline Sales offre avec ce texte qu’elle a elle-même écrit et mis en scène un instantané de notre société avec ses mesquineries, les arrangements des adultes devant l’effondrement de leurs rêves d’ados. Il y a de l’amertume, certes, mais la pertinence des dialogues, le jeu des acteurs dans ce lieu encombré des œuvres du frère qui évoquent les chaises d’Ionesco donnent un profil cocasse à ce spectacle aux dialogues percutants. Sans compter la fin inattendue qu’on ne déflorera pas ! On rit beaucoup (un peu jaune parfois car le miroir qui nous est tendu nous renvoie une image souvent fidèle) à cette production normande qui mérite d’être partagée.

CHRIS BOURGUE
Juillet 2017

J’ai bien fait ? de Pauline Sales produit par Le Préau (CDN de Normandie depuis 2017) s’est donné au 11. Gigalmech Belleville du 6 au 28 juillet dans le cadre du Festival Off d’Avignon.

Photographie © Tristan Jeanne Valès