La Bohème de l'Opéra de Marseille, disponible en ligne jusqu'au 30 janvier

La Bohème malgré toutVu par Zibeline

• 11 janvier 2021⇒30 janvier 2021 •
La Bohème de l'Opéra de Marseille, disponible en ligne jusqu'au 30 janvier - Zibeline

La Bohème mise en scène par Leo Nucci devait marquer le retour pour les fêtes de l’Opéra de Marseille. Les contraintes liées à la distanciation découragèrent l’ancien baryton, remplacé au mois de novembre par Louis Désiré. Lorsque le couperet gouvernemental tomba à dix jours de la première, repoussant sine die la reprise des spectacles, il fut décidé de sauver cette Bohème en mettant en ligne une captation sur le site de l’Opéra pendant le mois de janvier. Une vidéo hélas sans sous-titres, ce qui constitue une barrière à l’entrée dommageable pour ceux qui ne connaîtraient pas le livret par cœur…

Si l’impact des mesures sanitaires est bien visible (orchestre réduit, chœurs masqués, mise en scène sobre et « aérée »), il ne gâche en aucun cas la perception de l’œuvre. On retrouve la familière masure, le restaurant guindé de l’acte II et les artistes vêtus de hardes. C’est une transcription très réussie pour formation réduite que dirige en fosse Paolo Arrivabeni, lui conférant une chaleureuse teinte chambriste à même de faire briller les voix des solistes.

Le ténor Enea Scala, que le public marseillais commence à bien connaître (La Traviata, La Donna del Lago, Rigoletto) interprète pour la première fois le rôle de Rodolfo ; il continue de faire montre de son aisance dans les aigus et de son lyrisme belcantiste. À ses côtés, Alessandro Spina se distingue sur un très émouvant « Vecchia Zimarra », tandis que Régis Mengus et Alexandre Duhamel convainquent en Schaunard et en Marcello.

Habituée du rôle de Musetta, l’impeccable Lucrezia Drei vole la vedette à chacune de ses interventions, particulièrement sur son grand air « Quando me’n vo » dans laquelle brille ses aigus puissants et insolents. Enfin Angélique Boudeville chante sa première Mimi, et quelle prise de rôle ! La voix est ample, aérienne, l’articulation précise, le timbre subtil et impossible de rester de marbre face à la délicatesse de ses airs. Une performance qui marquera la carrière très prometteuse de la jeune soprano.

PAUL CANESSA
Janvier 2021

La Bohème est visible en ligne jusqu’au 30 janvier

Photo © Christian Dresse

Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/