Création vidéo à partir d'une résidence chez Futur Telecom

Katia Kameli, sans titre (provisoire)

Création vidéo à partir d'une résidence chez Futur Telecom - Zibeline

En juin 2011 Katia Kameli installe un bureau-atelier au sein de Futur Telecom ; là, elle recueille la parole d’une vingtaine de salariés sur leurs trajets quotidiens entre leur lieu de vie et de travail. Au fur et à mesure des entretiens, quelques dessins s’ébauchent, de mini synopsis se profilent qui bientôt génèreront «une oeuvre fondée sur le principe des poupées gigognes.» La jeune artiste franco-algérienne pose progressivement les bases de sa propre cartographie de Marseille-Provence : «je ne connais pas Marseille ni sa région, je m’invente les lieux et j’imagine des scènes à travers leurs paroles. Cela me détourne moi-même». Le protocole qu’elle adopte procède en étoile : «j’essaye peu à peu de les amener vers un ailleurs» en élargissant doucement leurs témoignages et leurs regards vers des lieux qui leur tiennent à coeur, dont certains se croisent de manière récurrente comme la Plage du prophète et le Vélodrome… Puis vient la phase des repérages sur le terrain, et la découverte de ces «ailleurs» nés des «mythologies intimes et relationnelles des salariés». Tel Gardanne qu’elle imaginait comme une ville du Nord avec ses mines, sa centrale et ses rails peu utilisés, matière idéale à des travellings très cinématographiques : «j’étais intriguée, je suis allée sur place, j’ai rencontré les habitants et commencé à tourner». On n’en saura pas plus, son projet se construit en permanence sur un socle hybride, fait de fiction («j’imagine des choses») et de réalité («je mets en place des tournages») ; un projet Sans titre (provisoire) donc, avec comme fil conducteur les salariés de Futur Telecom et comme point d’arrivée un film ou une vidéo ou une installation…

 

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Novembre 2011

 

Repères

Katia Kameli, née en 1973 à Clermont-Ferrand, vit à Paris. Elle obtient son DNSEP à l’Ecole Nationale des Beaux- Arts de Bourges puis devient membre du Collège-Invisible, post-diplôme des Beaux-Arts de Marseille, dirigé par Paul Devautour.

 

Atelier

Résidence de juin à décembre 2011

 

Futur Telecom

Filiale de SFR depuis 2005, emploie 110 collaborateurs et fournit plus de 15 000 clients TPE et PME en offres fixes, mobiles, Internet et applications. En 2010, son chiffre d’affaires atteignait près de 40,7 M€, en croissance continue depuis sa création en 1997.