Vu par Zibeline

Retour sur l'Opéra-ballet joué en ouverture du Festival Musiques Interdites

Kafka opéra-ballet

• 9 juillet 2013, 9 juillet 2013 •
Retour sur l'Opéra-ballet joué en ouverture du Festival Musiques Interdites  - Zibeline

Equinoxe est un projet ambitieux qui met en œuvre des talents pluriels, renoue avec l’esprit baroque de l’opéra-ballet et convoque un langage moderne tant sur le plan musical que chorégraphique. On y danse, on y chante sur un sujet d’inspiration qui n’est pas des plus aisé à saisir : l’œuvre de Kafka. L’an dernier, le compositeur Karol Beffa et le metteur en scène Laurent Festas s’étaient attaqués au Château, dernier roman inachevé du Tchèque pour un résultat qui avait laissé, précisément, un goût… d’inachevé (kafkaïen ?). Pour le coup, le 9 juillet, en ouverture du 8e festival Musiques Interdites à l’église St-Cannat-les-Prêcheurs, l’opus a été remodelé, repensé, allégé, pour un résultat convaincant, une narration plus claire, davantage chantée, sur-titrage à l’appui, une meilleure préhension du livret et un style musical moins kaléidoscopique…

En deuxième partie, on découvrait leur travail accompli sur le premier roman méconnu de Kafka : Amerika. Si l’on a apprécié une place plus prégnante de la forme «opéra» dans l’intéressant dispositif chorégraphique, imaginé à plusieurs voix par Laura Vera Esperanza, Tamás Bakó et Francis Malovik, on a retrouvé un peu les errements stylistiques de 2012 en matière musicale. On oscilla donc entre une transcription de la Mort de Didon de Purcell, un ersatz de tango, du baroque ou quelque Michel Legrand revisités, le tout mêlé à de la pure et intelligente création contemporaine. Dommage ! Works in progress ? À l’an prochain peut-être ?

JACQUES FRESCHEL

Juillet 2013

Photo  : Equinoxe c X-D.R.


Eglise Saint-Cannat
4 Rue des Prêcheurs
13001 Marseille
04 91 90 85 47
http://marseille.catholique.fr/Saint-Cannat-les-Precheurs