Vu par Zibeline

Retour sur la nuit du conte avec Jihad Darwiche ce 23 mars à La Criée

Jusqu’au bout de la nuit…

Retour sur la nuit du conte avec Jihad Darwiche ce 23 mars à La Criée - Zibeline

… en toute liberté : de partir, de s’endormir sur un conte et se réveiller sur un autre. Dans les méandres des Mille et une nuits, flux d’histoires enchâssées dans lequel il pioche librement, et auquel il a soin d’ajouter quelques aventures de Nasreddine, et des anecdotes personnelles, Jihad Darwiche, conteur d’origine libanaise que les habitués de La Baleine qui dit «Vagues» connaissent bien, a ouvert La nuit du conte proposée à La Criée dans le cadre du caravansérail d’Ali Baba. Une nuit blanche à savourer les histoires de Shéhérazade, portées par la voix inspirée du conteur, son accent délicieux et son sens du rythme répétitif, cyclique. Sur le flot ensorcelant de sa parole, on se laisse voguer et les sessions d’une heure trente filent. Des quelque cent soixante spectateurs de tous âges, plus du quart ont passé la nuit dans le petit théâtre, dont la scène s’est peu à peu transformée en salon oriental avec tapis, coussins, poufs, afin d’accueillir confortablement les enragés d’histoires. Jusqu’à sept heures du matin ils sont restés. Quant au conteur, il adore ce genre de performance. Il aurait même, dit-on, le projet d’organiser sept nuits blanches consécutives. Une semaine entière dans les contes ? Une histoire à suivre…

FRED ROBERT

Mars 2013

La nuit du conte s’est déroulée le 23 mars à La Criée (Marseille), en partenariat avec La Baleine qui dit «Vagues» (lire ici entretien avec La Baleine)

 


La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/