Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Ëda, premier album d'Eléonore Diaz Arbelaez, un pied en Colombie, l'autre à Paris

Jungles d’ici et de là-bas

• 8 novembre 2017, 22 novembre 2017 •
Ëda, premier album d'Eléonore Diaz Arbelaez, un pied en Colombie, l'autre à Paris - Zibeline

La géographie intérieure se joue des distances et assemble librement ce qui se situe aux antipodes. C’est ainsi que la jeune Eléonore Diaz Arbelaez, chanteuse et contrebassiste, un pied en Colombie, l’autre à Paris, a décidé de ne pas choisir entre ces deux mondes. Son premier album, en collaboration avec un musicien venu de la pop, Anthony Winzenrieh, rapproche musique latine traditionnelle et ambiance urbaine, marquée d’électronique.

Les chansons écrites et composées par la demoiselle forment un curieux ensemble, dénotant une personnalité discrète, cependant traversée de courants puissants. Un contraste qui laisse intrigué, jusqu’à ce que l’on saisisse ce qui le sous-tend : sa voix douce reste en surface, offrant presque des berceuses, tandis que la contrebasse et les autres instruments, notamment le clavier, structurent avec force les morceaux. On aurait volontiers parié sur le premier d’entre eux, Gloria’s jungle, ludique et rythmé par des percussions, comme le plus propice aux diffusions radio, mais c’est le deuxième, Paso, Paso, qui sort en single le 8 novembre. Les auditeurs en deuil de la regrettée Lhasa y reconnaîtront son influence. Pour écouter le disque entier (cinq pistes, conclues par la mise en musique d’un magnifique poème d’Octavio Paz, Silencio), il faudra patienter jusqu’au 22 novembre.

GAËLLE CLOAREC
Novembre 2017

Ëda
EP 5 pistes
Label Le ciel aussi
disponible sur iTunes