Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

"Jouir, vingt-six vies consacrées à cet art" de Michéa Jacobi aux éditions La Bibliothèque

Jouir de A à Z

En ces temps de morosité et  de crises à répétition, on aurait tort de s’en priver. Alors, bienvenue dans le nouvel abécédaire des Billets de La Bibliothèque, consacré à la lettre J. J comme Jacobi. J comme Jouir.

Michéa Jacobi, notre « piéton de Marseille » invite ici le lecteur à une fort agréable promenade dans les contrées très variées de la jouissance, au fil de vingt-six vies consacrées à cet art, comme il l’indique en sous-titre à ce petit ouvrage qui se déguste comme une friandise.

Après les marcheurs de Walking Class Heroes, les Xénophiles, les Renonçants, d’autres encore, Jacobi a pioché dans sa réserve de biographies – 676 au total, dans une somme intitulée Humanitatis Elementi, 26 x 26 – et en a extrait ces vingt-six entrées, parfois très brèves (un court feuillet), parfois plus longues (quelques pages), toutes marquées au coin de la jouissance. Une jouissance qui est bien loin de se limiter aux plaisirs de la chair et des sens, même si ceux-ci ne sont évidemment pas oubliés. Car on peut jouir de tellement de choses : de l’art, de l’écriture, de l’amour de Dieu, du vin, de l’opium…

Et de tellement de façons. Au fil de ces vingt-six lettres, et de ces vingt-six vies, on croise des gens célèbres, de Lucrèce à Louise Bourgeois, en passant par Colette ou Ella Fitzgerald, mais aussi de parfaits inconnus tel ce Gaufridi Louis « martyr des Capucins » ou cet Urbicus, qualifié de « mari lubrique » (VIe siècle). On y traverse allégrement les époques, les pays, les religions, les styles.

Et ce n’est pas la moindre des jouissances que procure ce petit livre. Outre la faconde, l’inventivité verbale et l’humour, que l’on apprécie toujours, on se régale de la façon dont Jacobi fait se côtoyer la call-girl (X comme Xaviera Hollander) et le philosophe (Y comme Yang Zhu), la « mystique courtoise » (H comme Hadewijch) et le « libidographe » (I comme Imamura Shôhei). Un mélange des genres, et des plaisirs, des plus réjouissants !

FRED ROBERT
Novembre 2018

Jouir, vingt-six vies consacrées à cet art Michéa Jacobi

Éditions La Bibliothèque 14 €