Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

La double vie de Jesús d'Enrique Serna aux Éditions Métailié

Jeu de dupe

La double vie de Jesús d'Enrique Serna aux Éditions Métailié - Zibeline

Commissaire aux comptes à Cuernavaca, Jesús, d’une intégrité jusque-là sans faille, décide de se porter candidat pour les élections municipales, des idéaux plein la tête. À ses risques et périls… il va falloir œuvrer avec la plus grande habileté pour éviter les pièges tendus, où qu’il tourne le regard : autorités et politiques corrompus, clientélisme à tous les étages, bandes rivales de narcotrafiquants, système mafieux où bonnets blancs et blancs bonnets, tels de petits cafards, se renouvellent indéfiniment au sein d’une population prise dans un étau. Par ailleurs, marié à une vipère qui lui a depuis longtemps fait perdre toutes ses illusions quant aux vertus de l’engagement, Jesús s’éprend un soir de Leslie, un transsexuel d’une beauté de ballerine, shooté et frère du chef d’un des plus gros cartels de la région. Si cette folle histoire d’amour, qui risque de le mener droit en enfer, le conduit derechef sur le chemin du cynisme et de la duplicité, elle lui procure surtout joie, force et liberté. Elle lui offre aussi la chance unique de conjurer un passé honteux, entaché d’une veule lâcheté qui le taraude encore. Le lecteur suit un héros qui peut à tout moment tout perdre dans un environnement aux rouages complexes, et toute l’habileté d’Enrique Serna réside tant dans sa capacité à entremêler plusieurs intrigues, dans les effets de surprise qu’il crée, que dans l’empathie qu’il développe chez le lecteur pour le protagoniste qu’il suit sans s’interrompre, avide de savoir comment celui-ci va pouvoir titrer son épingle du jeu. La langue, vive et cocasse, épingle les personnages avec une sorte de dérision jubilatoire. Un texte net et franc, qui dépeint parfaitement la gangrène politico-économique qui sévit dans une société mexicaine exsangue.

MARION CORDIER
Novembre 2016

La double vie de Jesús
Enrique Serna
Éditions Métailié, 21 euros