Vu par Zibeline

La Jeanne d’Arc de Delteil, à l'Isle80, Festival Off d'Avignon

Jeanne

La Jeanne d’Arc de Delteil, à l'Isle80, Festival Off d'Avignon - Zibeline

Quand paraît Jeanne d’Arc de Joseph Delteil en 1925, son auteur s’attire autant les foudres de l’Église catholique, qui cinq ans plus tôt canonisait l’héroïne nationale, que celles d’André Breton, qui le bannit du mouvement surréaliste. C’est cette Jeanne que Chantal Raffanel adapte (avec Kamel Guennoun) et raconte, seule sur scène. Dès l’enfance à Domrémy apparaît une aura indéniable, une autorité naturelle qui lui font épouser la cause du Royaume de France. Au fil d’un récit admirablement mené par la comédienne, la petite histoire réécrit l’officielle et déconstruit un mythe. On (re)découvre comment cette adolescente qui ne sait ni lire ni écrire ni monter à cheval se laisse convaincre de prendre la tête d’une armée de dépravés au service d’un jeune roi incapable. Au final, de quoi Jeanne d’Arc est-elle le nom ? D’une adolescente pure, entière et passionnée, dont le sentiment national, l’engagement militaire et le dévouement religieux ne seront pas remerciés mais bel et bien trahis par ceux-là même pour lesquels elle s’est jusqu’à l’extrême dévouée.

LUDOVIC TOMAS

Juillet 2019

Jeanne a été jouée du 5 au 28 juillet au théâtre Isle80, à Avignon.

Photo ©X-D.R