Angelin Preljocaj conjugue la pensée de Deleuze et la fougue rock de Jimi Hendrix dans un opus inspiré

Je danse, donc je suisVu par Zibeline

Acclamé lors de sa création au festival Montpellier Danse début juillet, Deleuze / Hendrix a rencontré au Parc Jourdan un public conquis les 12 et 13 juillet. De quoi ouvrir avec fracas le temps fort de l’été du Ballet Preljocaj, Un Air de Danse, qui se tiendra jusqu’au 8 août au Pavillon Noir et dans différents lieux de plein air à Aix-en-Provence. Loin de s’inscrire dans un goût pour la distanciation et l’épure qui semble s’emparer des scènes depuis leur réouverture, ce nouvel opus pour quatre danseuses [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous

Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? Allez consulter notre page d'aide par ici