Vu par Zibeline

Jack London dans les mers du Sud, à voir jusqu'au 7 janvier au Centre de la Vieille Charité à Marseille

Jack London fait escale à Marseille

• 8 septembre 2017⇒7 janvier 2018 •
Vérifier les jours off sur la période
Jack London dans les mers du Sud, à voir jusqu'au 7 janvier au Centre de la Vieille Charité à Marseille - Zibeline

Entré à la Pléiade l’année du centenaire de sa mort en 2016, l’écrivain américain Jack London est l’objet d’un véritable culte. Ses expéditions, symboles de sa vie, font de lui un aventurier fascinant ; ses œuvres littéraires et ses photographies un artiste singulier.

Pour célébrer ce personnage hors du commun dont la vie et l’œuvre s’entremêlèrent les pinceaux durant quarante ans, Marseille a visé haut et tapé fort ! La direction des musées de la ville s’est assuré un compagnonnage érudit en coproduisant l’événement avec La Compagnie des Indes : la société parisienne a produit le film de Michel Viotte Jack London, une aventure américaine et le Musée d’arts Africains, Océaniens, Amérindiens a associé le réalisateur au commissariat de l’exposition. Le résultat dépasse nos espérances : Jack London dans les mers du Sud est une réussite totale qui invite le visiteur à (re)découvrir les mille et une facettes du personnage et (re)lire la cinquantaine de nouvelles et de romans de l’auteur. Croc-Blanc, Martin Eden, L’Appel de la forêt et tant d’autres qui ont marqué l’esprit des passionnés de Stevenson et Melville ! Car Jack London a tracé sa route dans les pas de ces écrivains-explorateurs jusqu’à sillonner les îles du Pacifique Sud entre 1907 et 1909 sur son voilier le Snark. Voyage imaginé pour durer sept ans, qui s’arrêta brutalement pour cause de maladie, mais qui lui laissa le temps de rencontrer les populations, d’apprécier leur hospitalité, de les photographier, d’acquérir des objets cérémoniels et d’écrire sa grande fresque océanienne La Croisière du Snark.

Une odyssée mythique

Masque-de-danse,-Malekula,-Vanuatu.-Bambou,-toiles-d'araignées,-pâte-végétale,-dents,-pigments.-Ancien-musée-des-colonies-de-Marseille,-dépôt-CCIMP-MAAOA,-Marseille-©-Hugo-Maertens,-Bruges

C’est à bord du Snark, justement, que le MAAOA nous invite à larguer les amarres pour Hawaï, les îles Marquises, îles de la Société, Samoa, Fidji, Vanuatu et Salomon. Notre voyage sera riche en étonnements, en découvertes, en immersions sonore et visuelle grâce à la scénographie de Pascal Rodriguez qui crée un environnement bleu Java, « une couleur entre terre et mer qui vibre au fil des salles et à mesure de l’avancée du voyage dans des terres hostiles ». Grâce également aux choix éclairés de la directrice du MAAOA Marianne Pourtal Sourrieu et Michel Viotte qui mêlent éditions originales, objets de voyage, maquettes de bateaux, atlas, objets ethnographiques issus de la collection du MAAOA et de prêts internationaux, objets de Jack London ethnographe, photographies, extraits de films de Martin Johnson qui fut cuisinier puis mécanicien à bord du Snark, etc. Chaque séquence du parcours est une halte sur le tracé réalisé à l’époque par l’équipage, contextualisée géographiquement par des cartes, historiquement et politiquement par des textes et des documents d’archives. Chaque élément mis bout à bout fait ressentir combien l’envie de Jack London de se réinventer et de s’ouvrir au monde était puissante, combien l’arrivée aux Marquises était son rêve absolu dès l’enfance, combien son épopée polynésienne fut une terre fertile du point de vue des relations humaines et de l’écriture. On pense évidemment à Martin Eden dont on découvre à la Vieille Charité la couverture originale de 1911 et la première édition française chez Hachette en 1932. Œuvre magnifique dont Macha Makeïeff donna une lecture sensible et émouvante à La Criée lors d’une table-ronde organisée par le MAAOA et La Compagnie des Indes, qui fut aussi l’occasion d’entendre le témoignage de Titouan Lamazou, navigateur et dessinateur hors pair, et fin connaisseur de l’œuvre de Jack London.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Septembre 2017

Catalogue aux éditions de La Martinière (25 €), projection du film Jack London, une aventure américaine de Michel Viotte tous les jours à 13h30 salle du Miroir à la Vieille Charité.

Jack London dans les mers du Sud
8 septembre au 7 janvier 2018
Centre de la Vieille Charité, Marseille

Photos : Jack London faisant le point avec un sextant. Photo prise entre San Francisco et Hawaï lors du voyage du Snark, 1907 © Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California et Masque de danse, Malekula, Vanuatu. Bambou, toiles d’araignées, pâte végétale, dents, pigments. Ancien musée des colonies de Marseille, dépôt CCIMP-MAAOA, Marseille © Hugo Maertens, Bruges


La Vieille Charité
2 Rue de la Charité
13002 Marseille
04 91 14 58 80
http://vieille-charite-marseille.org/