Vu par Zibeline

Concert commémoratif du centenaire de l’Armistice de 1918 à l'Opéra de Toulon

In Memoriam

• 9 novembre 2018⇒11 novembre 2018 •
Concert commémoratif du centenaire de l’Armistice de 1918 à l'Opéra de Toulon - Zibeline

Le concert commémoratif du centenaire de l’Armistice de 1918 s’est articulé autour de deux monuments testamentaires : la Symphonie Inachevée de Schubert et le Requiem de Mozart.

Vraisemblablement séduit par cet alléchant programme, un auditoire nombreux et hétéroclite s’est rassemblé. La salle est comble, quelques applaudissements timides se font entendre lorsque s’étire la pause entre les deux mouvements de la Symphonie, ou lorsque retentit le très conclusif « amen » du « Lacrimosa » -suivis de moins timides réprimandes de leurs voisins, habitués aux rites. Si la mort hante les deux pièces, c’est un public très vivant qui s’est réuni pour les entendre.

Sur scène, Jurjen Hempel (dir. musicale) préfère sur Schubert comme sur Mozart la précision et la rapidité aux alanguissements. Cette lecture s’avère plutôt payante pour la Symphonie Inachevée, souvent condamnée à une expressivité romantique un peu trop outrée. Sur des cordes à la sécheresse parfois trop prononcée s’élèvent des vents en grande forme, et un élégant hautbois solo. Elle évacue cependant l’émotion qui abonde pourtant du Requiem : les phrases se concluent abruptement, les tenues se font rares chez les chœurs – celui de l’Opéra de Toulon, de l’Ensemble Kallisté, la Chorale La Clef des Chants et le Chœur Euterpia– qui traversent les vertigineuses vocalises suspendus aux lèvres du chef.

Les voix solistes enrichissent une partition déjà composite : l’agilité belcantiste d’Anna Maria Sarra se conjugue gracieusement avec l’ampleur du vibrato mozartien d’Edwin Crossley-Mercer, quand la théâtralité verdienne de Marco Ciaponi -entendu récemment en Duc de Mantoue dans Rigoletto sur cette même scène- et la pureté baroque du timbre de Yael Raanan-Vandor se risquent à esquisser d’autres territoires. Et confirment à leur tour que les chefs-d’œuvre ne connaissent décidément pas de frontières.

SUZANNE CANESSA
Novembre 2018

Photo: Jurjen Hempel © Eduardus Lee

Concert donné les 9 et le 11 novembre à l’Opéra de Toulon


Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr