Nicolas Cante poursuit sa veine expérimentale avec Improvisium 2.1

Improvisium 2.1Vu par Zibeline

Après un premier opus sorti en 2012, Improvisium 1.1, pour lequel il a reçu le prix Qwartz RFI, Nicolas Cante renoue avec son projet le plus expérimental. Mené en parallèle de Mekanik Kantatik, Improvisium est basé, comme son nom l’indique, sur l’improvisation. Avec Improvisium 2.1, pour lequel il a assuré toutes les étapes de la création (composition, interprétation, enregistrement, mix, masterisation, pochette), l’artiste aixois a gardé ce qui fait le socle de son œuvre : un piano acoustique assisté en temps réel par ordinateur. Mais ce nouvel album [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous