Les Trois Contes de l’Honorable Fleur de Maurice Ohana à la Salle Musicatreize

Il était une fois Maurice OhanaVu par Zibeline

• 23 novembre 2013 •
Les Trois Contes de l’Honorable Fleur de Maurice Ohana à la Salle Musicatreize - Zibeline

Les Trois Contes de l’Honorable Fleur de Maurice Ohana récréent l’atmosphère d’un théâtre musical : bribes de japonais, phonèmes, puis récit permettant des tableaux variés. Ohana a toujours refusé les chapelles dogmatiques, trop fier de son indépendance, ouvert au monde dans ses expressions les plus larges : libérer l’arithmétique mesure, utiliser les tiers de tons, trouver des aspérités vocales larges. Il s’est amusé, avec sa femme Odile Marcel et Michiko Hirayama, à inventer, comme un enfant. Ohana veut dire «honorable fleur» en japonais, clin d’œil coquin du libertin franco-espagnol. Roland Hayrabedian dirige des musiciens de Musicatreize et de l’Ensemble Arabesques (Hambourg). Toujours très attentif, il imprime l’expressivité essentielle. La musique est riche : tempi, nuances, timbres (tambour saharien, temple block, cymbales chinoises suspendues…). La soprano Kyodo Okada, aérienne, évoque, par des aigus ciselés, des tableaux oniriques ou plus rugueux. Le sur-titrage permet de suivre le conte, anticipant quelques figuralismes. On retrouve l’univers des Haïkus, capturer l’instant par l’évocation, cycle des saisons, personnification des éléments : le Vent d’Est entre dans le sac, cris de joie, cymbale, piano se déchaînent, «Mille ans après, la Pluie revient…», flûte solo, clarinette, planant. Puis révérence, diminuendo du gong chinois. Toute la palette d’un peintre contemporain, remarquablement servi par les musiciens, ne faisant pas table rase du passé, mais s’en servant avec la subtilité d’un musicien humaniste et libre.

YVES BERGÉ
Novembre 2013

Les Trois Contes de l’Honorable Fleur a été joué le 23 novembre à la Salle Musicatreize, Marseille

Salle Musicatreize
53 Rue Grignan
13006 Marseille
04 91 00 91 31
musicatreize.org