Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Rencontre avec le bédéiste Emmanuel Guibert, invité le 5 décembre à la BDP des Bouches-du-Rhône

Il était un soir…

• 5 décembre 2013 •
Rencontre avec le bédéiste Emmanuel Guibert, invité le 5 décembre à la BDP des Bouches-du-Rhône - Zibeline

L’amour du dessin lui est venu très tôt, vers l’âge de  trois ans déclare-t-il. Et très vite aussi l’envie de montrer ses dessins puis de raconter des histoires à partir de ces dessins. Lui, c’est Emmanuel Guibert, grand monsieur de la BD et magnifique raconteur d’histoires. Celles des autres, d’Alan Cope par exemple. L’ancien GI rencontré au hasard d’une promenade sur l’île de Ré est devenu un ami et jusqu’à sa mort, en 1999, Emmanuel Guibert le retrouvait régulièrement afin d’enregistrer ses souvenirs. De ces conversations est d’abord née la trilogie mémorable de La guerre d’Alan, suivie l’an dernier de L’enfance d’Alan, une plongée émouvante dans l’Amérique des années 20 (on attend avec impatience la suite, adolescence et jeunesse, en préparation). Dessiner est ainsi pour Guibert une manière de «s’occuper d’une personne, d’autant plus quand la personne a disparu». Mais de L’enfance d’Alan, qui justifiait la présence de l’auteur dans la région en ce début de décembre -il fait partie des bédéistes sélectionnés cette année pour le Prix Littéraire PACA- il a finalement été assez peu question durant la rencontre à la BDP. Emmanuel Guibert a préféré emmener le public ailleurs, dans son histoire à lui, au gré d’une improvisation brillante. Il a commencé par la lecture d’un savoureux « petit moment de vie parisienne», un PV comme il l’appelle, «équivalent littéraire d’un croquis dessiné» (à retrouver dans Le pavé de Paris, heureusement réédité). Ces PV, ces croquis lui permettent de s’affranchir un peu des contraintes du métier de scénariste. Il en fait souvent des livres et ce soir-là à la BDP, il a régalé le public de la projection des images d’un Ah ! L’Italie à venir. Explosion de couleurs, variété des techniques et des supports, détails architecturaux, copies de pièces de musée, scènes de rue ou de plage, jardins… un répertoire amoureux en somme. Et une occasion pour l’infatigable conteur de s’arrêter sur certains croquis et de broder, avec moult parenthèses, références, digressions… et une jubilation certaine. Que le public a partagée sans modération.

FRED ROBERT

Décembre 2013

Emmanuel Guibert était invité le 5 décembre à la Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône, en partenariat avec La Marelle, dans le cadre du cycle Paroles d’auteurs

À lire

L’enfance d’Alan
L’Association, 19 €
sélectionné pour le Prix Littéraire des lycéens et apprentis PACA 2014
www.biblio13.fr