I SilentiVu par Zibeline

 - Zibeline

Le saxophoniste et compositeur Fabrizio Cassol continue de fureter aux quatre coins de la planète musique pour faire se rencontrer des univers improbables. Ici, les Madrigaux de Monteverdi et les chants tziganes sous la forme d’un concert théâtralisé centré sur le multi-instrumentiste et chanteur Tcha Limberger. Bouleversé par son histoire, sa musique et ses chants, il a convié autour de lui des musiciens et chanteurs capables de transmettre à leur tour la plus fine des émotions. Par glissement, musiques et voix s’entrecroisent, s’unissent, offrant aux vers déchirants du peuple génocidé un écho magnifique dans les Madrigaux, qui parlent eux aussi d’amour et de guerre. Mais fallait-il une dramaturgie avec déplacements, esquisses de danse et projection photos ? Certains le regrettent, préférant sans doute l’épure du concert ; d’autres se réjouissent de l’éclat des tissus, chatoyants lorsqu’il s’agit de chanter l’amour de la vie, et de la palette graphique qui efface les visages jusqu’à créer un peuple d’ombres, oublié par l’Histoire…

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI
Juillet 2021

Photo I Silenti, Cassol © Pierre Gondard

I Silenti a été joué les 19 & 20 juin, à La Criée, dans le cadre du Festival de Marseille