Vu par Zibeline

Rome l’hiver, encore et encore, à l’heure où l’on voile les statues sous le regard d’Hassan Rohani

Hitler, Mussolini et lui…

Rome l’hiver, encore et encore, à l’heure où l’on voile les statues sous le regard d’Hassan Rohani - Zibeline

En mars 1938, Ranuccio Bianchi Bandinelli, archéologue, spécialiste d’art classique, germaniste et… antifasciste reçoit l’ordre terrible de guider Hitler, ses généraux et Mussolini dans une visite officielle des grands musées italiens… Noël Casale et Xavier Marchand ont fait de son témoignage écrit une « chose » de théâtre à la mesure  du personnage, homme discret, intelligent, à bonne distance de ce qu’il vit et voit. La déambulation  artistique  des deux monstres est croquée finement sous la plume de l’intellectuel qui commence par les apprivoiser en les surnommant Mario et Silla ; le ton est donné et ce que nous voyons sur le plateau ( un coin de bureau, une table de travail ) est justement la tentative d’un homme (Noël Casale / un documentariste ?) pour rendre compte au plus près des sentiments contradictoires, furtifs et non-héroïques d’un témoin dans les coulisses de l’Histoire. Affairé, méthodique et sérieux, faisant corps avec son sujet sans se perdre de vue – le jeu de Noël Casale, un pied dehors deux pieds dedans, à la Moretti peut-être, s’y prête savoureusement – l’homme cherche, feuillette, projette, s’enflamme, s’immerge et crée une forme hybride faite de sa lecture de Bandinelli et de ses propres interrogations. Bandinelli évoque la possibilité concrète d’un attentat vue sa proximité avec les chefs d’état mais l’écarte sagement au nom des nécessités de l’Histoire ; Casale et Marchand cèdent parfois pour évoquer les ombres à la tentation généreuse du légèrement trop qui brouille les pistes : multiplication des documents d’archives ou référence à une musique d’accompagnement n’ajoutent pas grand chose à un propos dont la modestie fait justement la pertinence. L’arrêt sur image final (Franco Citti – Accatone avec en surimpression la devise de Pasolini- St Thomas « provare per credere ») nous confirme bien que nous avons affaire ici à une expérience de théâtre, un « essai » pratique qui invite à mettre les mains à l’ouvrage à l’heure même où l’on voile les statues sous le regard d’Hassan Rohani. Rome l’hiver encore et encore…

MARIE JO DHO
Janvier 2016

Rome l’hiver  Bandinelli / Casale / Marchand (théâtre du Commun/ Ajaccio) a été présenté au théâtre Joliette – Minoterie du 20 au 23 janvier.

Noël Casale mène un travail de création artistique et d’actions culturelles sur le quartier de la Joliette en collaboration avec le théâtre de La Mer, le théâtre de Lenche et la Joliette-Minoterie.

Photo : -c- Dominique Appietto


Théâtre Joliette
2 place Henri Verneuil
13002 Marseille
04 91 90 74 28
www.theatrejoliette.fr