Vu par Zibeline

Restituer les histoires, un beau cheminement par l’association Histoires vraies de Méditerranée

Histoires en partage

• 1 mars 2017⇒11 mars 2017 •
Restituer les histoires, un beau cheminement par l’association Histoires vraies de Méditerranée - Zibeline

Histoires vraies de Méditerranée est une association loi 1901. Son but : écouter les habitants et restituer leurs histoires grâce à ceux dont c’est le métier, écrivains, artistes, traducteurs, chercheurs. Afin, comme l’écrit joliment  le romancier François Beaune, l’un des initiateurs du projet, de réaliser « une carte du tendre, un paysage imaginaire qu’il ne tient qu’à nous d’inventer ». Il y a donc tout un travail de collecte de ces récits, ceux qui tiennent vraiment à cœur, et puis des moments de restitution car « une histoire que tu partages, ça devient une histoire vraie, une vraie histoire. »

C’est ainsi que début février à la Salle des Machines, l’espace librairie-café  installé à la Friche Belle de Mai, on a pu assister à une soirée consacrée à des Histoires vraies du dedans. Le « dedans » bien sûr, c’est la prison. Au départ, une demande  des institutionnels qui souhaitaient la mise en place d’une action culturelle en milieu carcéral, comme l’a rappelé Claire Castan de l’ARL PACA. Ensuite une belle aventure, menée par des binômes écrivain/ traducteur littéraire auprès de détenus peu ou pas francophones dans quatre centres de détention de la région à raison de dix séances d’une demi-journée. La saison 1 a été un succès, malgré les doutes de certains (« De quel droit je demande à quelqu’un de me livrer une histoire ? » s’interroge Cédric Fabre), malgré l’obstacle de la langue et les difficultés du passage de l’oralité à l’écrit (car les histoires sont d’abord racontées au micro et c’est tout un travail pour « ne pas  casser l’oral et sa syntaxe particulière »). Le résultat est plus que probant ; certains textes lus ce soir-là sont d’une grande force littéraire et tous les binômes présents se disent heureux d’avoir participé à l’expérience. D’avoir mené ce travail, souvent nouveau pour eux, sur la langue et l’écriture. Selon un processus qui met en évidence l’importance du rôle du traducteur littéraire, et sa posture inédite car ici c’est un narrateur dont il s’agit de retranscrire les mots, et non un écrivain. La saison 2 a débuté, avec des binômes renouvelés. Bientôt donc d’autres histoires du dedans à lire, à écouter.

Et pour l’heure un prochain rendez-vous avec cette fois-ci des Histoires vraies signées. Des histoires que des habitants sourds ont confiées. Elles seront présentées avec une série de films réalisés par Laura Traubman le 11 mars prochain.

FRED ROBERT
Février 2017

Histoires vraies de Méditerranée, Histoires vraies du dedans à suivre sur histoiresvraies.org ou arteradio.com

Histoires vraies signées  11 mars de 14 à 18h00 Villa Méditerranée (Marseille)

Photographie © Marie-Dominique Russis


La Friche
41 rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 95
http://www.lafriche.org/