Une famille moderne d'Helga Flatland aux éditions de l’Aube

Histoires de familleLu par Zibeline

Une famille moderne d'Helga Flatland aux éditions de l’Aube - Zibeline

Une bombe secoue l’équilibre de cette famille norvégienne qui donnait toutes les apparences de l’équilibre : grands-parents, enfants, petits-enfants réunis dans une villa de rêve en Italie afin de fêter les soixante-dix ans du grand-père. C’est entre le plat principal et le dessert du repas d’anniversaire où la seule question semblait être qui allait faire le discours rituel de ce moment que les parents de toute cette tribu annoncent leur divorce. Les trois enfants qui ont entre trente et quarante ans et considèrent leurs parents comme une infrangible entité voient leur univers se désagréger à l’aune du tsunami provoqué par la séparation des « ancêtres fondateurs ». On suit tour à tour Liv, Ellen, Hakon. Chacun a un bon métier, une famille, n’ont visiblement jamais eu à souffrir de difficultés matérielles ni affectives véritablement. Pas de drame, pas d’analyse sociétale ou de panorama de la vie en Norvège par exemple. Les personnages sont cependant dotés d’une vie dense, leurs réflexions, leurs interrogations les rendent proches de nous. Incroyablement vivants et attachants, ils donnent leurs lettres de noblesse à la description de l’ordinaire, jouent sur les micro-fissures. Les récits des trois « enfants » (on est toujours l’enfant de parents, quel que soit l’âge) se croisent, se superposent, se séparent dans leur appréhension, leur sensibilité. Le prisme de ces trois voix dessine ce portrait de famille où les générations se côtoient. L’évolution des principes, des relations entre les parents et les enfants, de l’éducation, des rapports avec les autres est mise en question avec pertinence et humour. « Qu’est-ce qui s’est passé en fait ? » demande Liv à sa sœur, constatant que les liens de la fratrie se sont distendus avec le temps. Helga Flatland brosse une histoire dans laquelle on s’immerge malgré nous, portés par un style dépouillé et fluide. « Croire au pouvoir des mots c’est tout de même quelque chose que nous partageons » dit la mère. Une jolie définition de la littérature !

MARYVONNE COLOMBANI
mars 2022

Une famille moderne, Helga Flatland, traduction du norvégien par Dominique Kristensen, éditions de l’Aube, 22€