Vu par Zibeline

15e édition du Best of International Short Films Festival de La Ciotat

Histoires courtes

• 6 juillet 2016⇒10 juillet 2016 •
15e édition du  Best of International Short Films Festival de La Ciotat - Zibeline

En cette après midi d’été le soleil est plombant à la Ciotat et dans la cour de Eden-Théâtre, des spectateurs se rafraichissent, attendant le début de la séance 7 de la 15ème édition du Best Of Festival Ils vont commencer avec Le Repas dominical de Jean, un jeune homosexuel dont la famille essaie de lui prouver qu’aucun n’a de problème avec son choix. De vie. Un film d’animation de Céline Devaux, décapant,  riche de trouvailles graphiques, conté par la voix éraillée de Vincent Macaigne, qui a obtenu  le César du meilleur court d’animation en 2016.  Parmi les 8 films présentés Belladonna de la Croate  Dubravka Turić, d’une esthétique très sobre, aborde la question du visible et de l’invisible, de l’indifférence et de  la compassion à travers la rencontre de trois femmes différentes dans la salle d’attente du cabinet d’un ophtalmologiste. Une belle métaphore de l’acte  d’ouvrir les yeux. Inspiré de faits réels, Sa’iba de Bass Bréche est l’histoire d’une vache, libre, qui franchissant la frontière entre Israël et le Liban, se retrouve choyée par une jeune Libanaise, mais on n’échappe pas aisément au pouvoir des frontières et des religions.

Parmi les 8 films du programme 1, qui  suivait, Flash de l’Espagnol Alberto Ruiz Rojo, nous entraine dans une jolie romance, réelle ou  fantasmée. Un homme, entré seul dans un photomaton, récupère ses photos : il s’y voit, embrassant passionnément une femme ! Alors qu’il déambule  dans la ville, il tombe face à face avec elle… Un film sans paroles, au scenario original, aux couleurs surannées ; on pense  au Fabuleux destin d’Amélie Poulain. Autre histoire d’amour, celle de Greenwood, (excellent Matthew Needham)  un typographe solitaire, incapable de communiques en live à cause d’un terrible bégaiement ; Il vit, depuis six mois, une relation avec une jeune femme, via internet, jusqu’au jour où…. Stutterer, premier court de l’Irlandais Benjamin Cleary, un film multi primé, couronné de  l’Oscar du meilleur court métrage de fiction en 2016.

Parmi la soixantaine de films présentés, la tâche n’aura été  facile, ni pour le Jury, ni pour le public !

ANNIE GAVA
Juillet 2016

PALMARÈS :

Soleil d’or: Des millions de larmes de Natalie Beder
Sable d’argent: Operator  de Caroline Bartleet
Mer de bronze: Timecode de Juanjo Giménez
Prix Lumière: Stutterer de Benjamin Cleary,
Prix du public: Timecode de Juanjo Giménez

Photo : Stutterer © Bare Golly Films

Le  Best Of Festival s’est tenu du 6 au 10 juillet 2016
www.bestoffestival.com

 


Eden Théâtre
Boulevard Georges Clemenceau
13600 La Ciotat
04 88 42 17 60
http://edencinemalaciotat.com/