Altin Gün, les Hollandais du rock psyché turc

Groove d’AnatolieVu par Zibeline

Altin Gün, les Hollandais du rock psyché turc - Zibeline

On ne pouvait espérer meilleur concert pour une veille de Toussaint. Dans les rues de la Belle de Mai, des enfants costumés sonnent aux portes du quartier tandis qu’à la Friche, Altin Gün réveille les morts. Pas de doute, cette année, ce que certains nomment Halloween sera psychédélique. Et le public ne s’y est pas trompé : pour leur premier passage à Marseille, il l’accueille à guichets fermés. Diaspora Orchestra, jeune trio local croisant musiques traditionnelles et électroniques, sème les premières saveurs d’un Orient plus ou moins proche avant que la révélation des TransMusicales de Rennes 2017 ne s’approprie la scène. Formé autour du bassiste Jasper Verhulst, connu pour avoir travaillé avec le multi-instrumentiste Jacco Gardner, Altin Gün (“l’âge d’or” en turc) rassemble des musiciens et interprètes néerlandais et turcs. Reprenant le répertoire d’artistes stambouliotes des années 60 et 70 comme Selda Bagčan, Barış Manço ou Erkin Koray, ils redonnent vie au mouvement rock anatolien, transcendant cette fusion de rock psychédélique et de musiques populaires turques par l’injection d’une dose de pop folk urbaine à l’exotisme faussement suranné. Égrenant les titres de leurs deux albums consécutifs – On (2018) et Gece (2019) – la rousse Merve Dasdemir alternant au chant avec Erdinc Yildiz Ecevit, joueur de saz (luth à manche long) à l’allure d’un Martin Circus, possède un indéniable pouvoir d’envoûtement. Tandis que Ben Rider (guitare), Nic Mauskovic (batterie) et Gino Groeneveld (percussions) renforcent un groove dépaysant et jubilatoire qui ne tombe jamais dans le kitch. Difficile de réaliser que l’on écoute des reprises aux centaines d’interprétations au fil des ans. Sans doute parce que la remise au goût du jour d’un patrimoine enrichi par plus d’un siècle de tradition musicale ressemble aux sociétés d’aujourd’hui, multiculturelles et vaporeuses.

LUDOVIC TOMAS
Novembre 2019

Photo ©-DR

Altin Gün s’est produit le 31 octobre au Cabaret aléatoire, à Marseille, en coproduction avec Comparses et Sons, dans le cadre de Jazz sur la Ville

Cabaret Aléatoire
41 Rue Jobin
13003 Marseille
04 95 04 95 09
http://www.cabaret-aleatoire.com/cabaret/