Grifone, rencontre discographique entre Maria Mazzotta et Pulcinella

Grifone

Grifone, rencontre discographique entre Maria Mazzotta et Pulcinella - Zibeline

On connaît Maria Mazzotta, Marseillaise à ses heures, comme l’une des voix actuelles les plus habitées du chant traditionnel du Sud de l’Italie, de celles dont la beauté et la puissance, dans la joie ou la mélancolie, vous tire la larme à l’œil. S’il porte lui aussi un nom italien, celui de Polichinelle, le quartet toulousain Pulcinella évolue autour d’un jazz polymorphe dont il repousse les frontières jusqu’au rock progressif, les bras grands ouverts sur les musiques des Balkans qu’affectionne aussi Maria. Grifone est le fruit discographique de leur rencontre qui fut d’abord scénique. D’où les courants telluriques et l’énergie palpable qui consacrent ce mariage de déraison dont le voyage de noces ne compte pas les kilomètres de cultures musicales revisitées. Tarentelle, pizzica, valse, mazurka… Pour sa lune de miel, Grifone déroule une bande originale qui flirte avec la transe, dans un aller-retour incessant entre Lecce et Tirana. Les sonorités albanaises et les cadences frénétiques des Pouilles n’empêchent pas les ballades ni la coloration jazz de s’émanciper. Même réinventée, La foule de Piaf parvient encore à nous transporter.

LUDOVIC TOMAS
Décembre 2021

Grifone Pulcinella & Maria Mazzotta
Compagnie Pulcinella / L’Autre Distribution