Myriam Barbaux-Cohen révèle Enrique Granados dans un très bel album

Granados intimeVu par Zibeline

On croit bien connaître l’œuvre d’Enrique Granados : ses sublimes Goyescas, ses Danzas Españolas ou encore ses Escenas Romanticas, qui ont souvent fait le sel de récitals pianistiques hauts en couleurs. Rien de tel, en effet, qu’une pièce du compositeur catalan pour convoquer un imaginaire de la danse, dont la vivacité et le sens du mouvement semble les ressorts principaux. On ne retrouvera pas dans ce premier enregistrement de Myriam Barbaux-Cohen cet exotisme somme toute douteux. La pianiste, française expatriée à Francfort, a vraisemblablement à cœur de ne jamais [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous