Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub

Le festival Image de Ville s'est ouvert le 11 novembre à Aix

Gosses d’Ozu

• 11 novembre 2016⇒20 novembre 2016 •
Le festival Image de Ville s'est ouvert le 11 novembre à Aix - Zibeline

Image de ville 14è édition, c’est parti ! Jusqu’au au 20 novembre. Entre les chrysanthèmes fanés de la Toussaint et le souvenir d’autres victimes, celles de la Grande guerre, celles des attentats de l’an dernier aussi qui  avaient endeuillé la 13è édition, place donc à la Jeunesse avec les espoirs dont elle est porteuse ! Et pour la soirée d’ouverture, ce vendredi 11 nov, dans l’Amphithéâtte de La Verrière, le traditionnel ciné-concert autour du film tendre et drôle de Yasujiro Ozu : Gosses de Tokyo. Contemporain des grands burlesques américains dont il s’inspire, ce film muet de 1932 contient déjà tout le talent et l’originalité de son réalisateur. Économiser les moyens. Filmer bas, en plans fixes traversés par les gestes, les rituels domestiques, les passages, ici celui de trains dont on ne sait ni d’où ils viennent ni où ils vont. L’action se déroule dans une zone péri-urbaine de la ville : terrains encore vagues et herbeux, propices aux jeux d’enfants et à l’école buissonnière que ne manquent pas de faire deux frères, nouveaux-venus dans le quartier, en butte à l’adversité des bandes en place. Filmés côte à côte, de dos ou de face leurs petits corps trottinant sur leurs geta, racontent. La joie, la peine, la protestation, la connivence, la crainte, le mépris. L’œil vif, espiègle, cligne, se plisse. La bouche se tord en moue boudeuse. Les jambes tricoteuses se lèvent, se jettent en avant. Il y a du Chaplin, du Tati et du Doisneau dans ce japonais-là. Petites cruautés, jeux de pouvoir, rites d’allégeance doublent tout en finesse la réalité sociale des adultes : courbettes du père employé devant son riche employeur, soumission à un destin médiocre pour gagner son bol de riz et celui de sa famille. Les gosses s’imposent eux sur leur terrain. Et peuvent encore rêver à une condition meilleure !

Pour accompagner ce petit bijou d’Ozu, l’Orchestre de Chambre d’Hôte a choisi la fluidité, colorant à peine le noir et blanc de la pellicule d’une musique légère et allègre, préférant la modestie de la mise en ambiance à la dramatisation, ou pire, à l’illustration. Jean-Paul Raffit à la guitare électrique égrène ses arpèges, la flûte traversière d’Isabelle Bagur se fait aérienne, le cor d’Eric Villevière accentue parfois, complice, le burlesque d’une scène.

On pourra assister encore à ce ciné-concert le dernier jour du festival, le dimanche 20 novembre au Gyptis.

ELISE PADOVANI
Novembre 2016

Photo : Copyright Alive


Bibliothèque Méjanes / Cité du Livre
8-10  Rue Allumettes
13090 Aix-en-Provence
04 42 91 98 88
http://www.citedulivre-aix.com/citedulivre/


Image de ville
Espace Forbin
1 place John Rewald
13100 Aix en Provence
04 42 63 45 09
http://www.imagedeville.org/