Vu par Zibeline

Le Ballet d’Europe à l'Opéra de Marseille

Gil, le style

Le Ballet d’Europe à l'Opéra de Marseille - Zibeline

Le Ballet d’Europe existe depuis presque 10 ans et Jean-Charles Gil persiste à y affirmer un style à contre-courant, qui cherche dans la technique classique, ses étirements, ses placements stricts et ses positions ouvertes, à trouver un relâché, une sensualité, voire un naturel très paradoxal. Certains de ses danseurs, qui le suivent depuis 10 ans, parviennent aujourd’hui, visiblement, à rendre la fougue, l’émotivité et la joie qu’il portait avec lui lorsqu’il était étoile. Aussi, quand il reprend en un long et ambitieux programme  (plus de 2h de danse !) deux de ses pièces les plus intimes et musicales, qu’il y ajoute en prélude un pas de deux de Lazzini, et en conclusion sa dernière création, c’est pratiquement à une profession de foi chorégraphique qu’il nous convie.

Folavi (Vivaldi) et Schubert in love témoignent de la même volonté de suivre et servir les élans de la musique, baroque pour l’un, plutôt légers et sautés, romantiques pour l’autre, le corps pesant dans la terre et les membres lourds.  La musique de chambre de Schubert, interprétée avec la même fougue et retenue que la danse par l’ensemble marseillais Nemesis (très beau violon !), ajoute à la performance le bonheur si rare du direct.

Quant à la création de Complicités, elle s’inscrit dans la continuité d’une recherche véritablement chorégraphique, qui invente des mouvements nouveaux chaloupés, persiste à écrire des duos et des portés, à travailler les lignes, et y ajoute des regards, des moments ludiques très humains.

AGNÈS FRESCHEL

Novembre 2012

 

Cantadagio, Folavi, Schubert in love et Complicités ont été dansés le 9 novembre à l’Opéra de Marseille.


Opéra de Marseille
2 Rue Molière
13001 Marseille
04 91 55 11 10
http://opera.marseille.fr/