Retour sur le concert de Jane Birkin au théâtre du Gymnase

Gainsbarre d’ArabieVu par Zibeline

• 23 octobre 2013 •
Retour sur le concert de Jane Birkin au théâtre du Gymnase - Zibeline

C’est avec quelques chansons accompagnées d’un simple piano que Jane Birkin a ouvert la soirée. Comme pour créer, d’entrée, l’atmosphère intimiste qui colle si bien à cette éternelle ex-fan des sixties à l’allure fragile pourtant bien déterminée. Presque quinze ans après sa création lors d’une carte blanche au festival d’Avignon, Arabesque est revenu à Marseille, spécialement pour marquer de ses notes orientales la très méditerranéenne capitale européenne de la culture. Un récital loin de sentir le réchauffé, bien que bâti sur le répertoire maintes fois revisité de Serge Gainsbourg. Ecrits pour Birkin comme pour d’autres, les morceaux repris par sa plus marquante des muses sont à l’évidence inusables. Les arrangements du violoniste Djamel Benyelles les rendent même universels. Le choix subtil des titres réinterprétés évite de tomber dans l’hommage prétexte. Fuir le bonheur, Amour des feintes, Les clefs du paradis, Elisa, Couleur café, La javanaise, Comment te dire adieu, La chanson de Prévert ne trouvent pas seulement une nouvelle vie. Ces chansons, épurées par l’harmonie du oud et du violon, semblent à l’instant composées voire improvisées. Et Jane Birkin est sans doute la seule  à en avoir l’incontestable légitimité. De son accent si familier, elle osera même en guise de conclusion, dans un appel au vivre ensemble émouvant de sincérité, exhorter le public à «chasser le Front national». Un acte d’un courage devenu rare qui, dans un théâtre du Gymnase bondé, fut particulièrement apprécié.

THOMAS DALICANTE
Novembre 2013

Le spectacle Arabesque a été interprété par Jane Birkin le 23 octobre au théâtre du Gymnase, à Marseille.

Photo : Jeanne Birkin c Gabrielle Crawford

Théâtre du Gymnase
4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/