« Pour que je m’aime encore », roman de Maryam Madjidi aux Éditions Le nouvel Attila

Gagner sa placeLu par Zibeline

En 2017, la jeune auteure franco-iranienne, Maryam Madjidi, recevait le Goncourt du premier roman et le prix Étonnants voyageurs pour Marx et la poupée. Dans son deuxième roman, Pour que je m’aime encore, on retrouve la même dynamique, le même humour et sa personnalité battante. Il s’ouvre avec une citation de Proust sur l’adolescence, puis nous plonge dans les années de formation au collège et au lycée. On se délecte du récit des tentatives de Maryam pour aplatir et raidir ses cheveux frisés et épais, puis de ses [...]

Cet article est reservé aux abonnés


Vous n'êtes pas abonné ? Pour lire le contenu premium de Zibeline :

Abonnez-vous



Déjà abonné ? Connectez-vous

Vous rencontrez des difficultés pour vous connecter ? Allez consulter notre page d'aide par ici