Tommy MIlliot plonge dans la folie de Médée

FurorVu par Zibeline

• 23 septembre 2021⇒3 octobre 2021, 13 octobre 2021⇒14 octobre 2021, 9 novembre 2021⇒10 novembre 2021, 23 novembre 2021⇒24 novembre 2021 •
Tommy MIlliot plonge dans la folie de Médée - Zibeline

On sait quel fossé sépare la Médée grecque d’Euripide de celle, romaine, de Sénèque. Celui du temps de l’action, considérablement raccourci, mais aussi et surtout celui du traitement des personnages et de leurs actes. Le meurtre des enfants a ici lieu sur scène : il accompagne l’ultime confrontation entre Médée et Jason. La langue, sublimée par la traduction lyrique et moderne de Florence Dupont, excelle à dire la puissance mais aussi la véracité de sentiments contradictoires et changeants. La Médée de Bénédicte Cerutti ne lutte plus contre l’hybris, contre la démesure du moi : elle est en proie à la furor, à cette douleur extrême qui confine à la folie, et ne connaît pas d’issue. Douleur de voir son époux mais aussi ses enfants lui être volés malgré ses sacrifices ; folie de se résoudre à un nouveau bain de sang ; monstruosité, enfin, d’accepter d’y renaître, perpétuellement, et d’y éprouver une véritable jouissance. Face à elle, les timides Créon de (Miglen Mirtchev) et Jason (Cyril Gueï) ne pourront rien ; pas plus que la nourrice (Charlotte Clamens), qui peinera à son tour à sembler sympathique. Un tableau d’une telle noirceur et d’une telle violence ne nécessitait aucun surlignage : grand bien en a pris au jeune metteur en scène Tommy Milliot de faire le choix de la sobriété pour cette première incursion vers un texte non contemporain. Ce goût de l’économie de moyens fonctionne à merveille sur Médée, dont la colère froide demeure terrassante. Malgré l’omniprésence d’un « sound design » devenu coutumier des plateaux français, forte avant tout de très beaux jeux de lumières, la scénographie mise sur une immersion totale. Avec succès.

SUZANNE CANESSA
Septembre 2021

Médée est joué du 23 septembre au 3 octobre à la Criée, Théâtre national de Marseille

À venir :

Du 7 au 9 octobre au Théâtre national de Nice
Les 13 et 14 octobre au Liberté-Châteauvallon Scène nationale, Ollioules
Les 9 et 10 novembre au Théâtre Durance, Château Arnoux-St-Auban
Les 23 et 24 novembre au Théâtre d’Arles

Photo © Pierre Gondard

Châteauvallon – Scène nationale
795, chemin de Châteauvallon
BP 118
83192 Ollioules cedex
04 94 22 02 02
www.chateauvallon.com

Théâtre d’Arles
43 rue Jean Granaud
13200 Arles
04 90 52 51 55
www.theatre-arles.com

 

Théâtre Durance
Avenue des Lauzières
04160 Château-Arnoux-Saint-Auban
04 92 64 27 34
http://www.theatredurance.fr/

Théâtre National de Nice
Promenade des Arts
06300 Nice
04 93 13 90 90
tnn.fr