Vu par Zibeline

4ème "Nuit du piano" à L'Opéra de Toulon

French Touches

• 9 février 2019 •
4ème

Pour sa quatrième Nuit du piano, le Festival de Musique de Toulon et sa Région a encore une fois convoqué la fine fleur française des cordes frappées à l’Opéra de Toulon dans un programme emblématique intitulé « Paris 1900 ». La nouveauté dans cette édition résidait dans la présence de 2 récitals-découverte interprétés en début de soirée par deux élèves de l’IESM d’Aix-en-Provence en guise de mise en bouche. Sans avoir l’expérience de concertistes aguerries, Léa Garnier et Fabiola Bartoli ont chacune tenu la scène 15 minutes durant en interprétant des œuvres de Fauré et Ravel avec un jeu techniquement irréprochable mais au demeurant très sage. Fanny Azzuro investit ensuite les lieux avec des extraits d’Images de Debussy et d’Iberia d’Albéniz, où la profondeur de son jeu et son sens de l’articulation firent merveille. Poursuivant le concert comme une invitation au voyage, Nathanaël Gouin investissait le premier livre des Préludes et L’Isle Joyeuse de Debussy : il en fit une lecture lumineuse avec une aisance confondante, embarquant littéralement le public sur une imaginaire Grande Vague de Kanagawa. Comme un jeu de trompe-l’œil sonore en écho au programme précédent, les Estampes de Debussy répondaient ensuite aux Miroirs de Ravel sous les doigts félins de Célia Oneto Bensaïd dans un pur moment de grâce et de poésie. Pour ponctuer les débats en solo, David Bismuth vint ensuite imposer sa technique infaillible et la précision chirurgicale de son toucher autour du très classique Prélude, Fugue et Variation, op.18 de Franck, de la Suite « Pour le piano » et d’un extrait de la Suite Bergamasque de Debussy, ainsi que de l’Étude n°2, op.52 et de l’Allegro Appassionato en ut dièse mineur, op.70 de Saint-Saëns dans une prestation de haute volée. Sans concurrence mais avec une évidente complicité, un programme à 4 mains autour de Ravel, Debussy, Satie, Nazareth et Zequinha de Abreu terminait sous les doigts aguerris des 2 premiers solistes dans un bouquet final aux accents festifs. Une réussite.

ÉMILIEN MOREAU
Mars 2019

La « Nuit du piano 4 – Paris 1900 » a été donné le 9 février à l’Opéra de Toulon

Photo: Fanny Azzuro c Pilvax Oberyn Studio


Opéra de Toulon
Boulevard de Strasbourg
83000 Toulon
04 94 92 70 78
04 94 93 03 76
www.operadetoulon.fr