Vu par Zibeline

Onze nouvelles pour les Futurs parfaits de Véronique Bizot

Fragments d’humanités flottantes

Onze nouvelles pour les Futurs parfaits de Véronique Bizot - Zibeline

Sur la couverture, une photographie de Maria Svarbova montre trois nageuses, bonnets de bain sur la tête. Bras tendus vers l’arrière, elles s’apprêtent à plonger…. Vers leur reflet ? Vers de possibles Futurs parfaits ? Rien n’est moins sûr. Car à lire les onze nouvelles qui composent le nouveau recueil de Véronique Bizot, le doute est permis. L’écrivaine nous plonge, non sans humour noir et avec un sens aigu de l’absurde, dans l’infinie dérision de la condition humaine, dans son émouvante fragilité aussi. Drôles de fratries que celles qu’elle met en scène, où le mutisme est roi et les échecs, accidents et autres coups du sort nombreux ; drôles de couples également, qui s’enferment à deux dans des trajectoires qu’ils semblent ne pas avoir vraiment choisies ; drôles d’histoires en somme, qui laissent une impression d’étrangeté et ouvrent sur des blessures d’enfance, des espoirs déçus, des perspectives incertaines. Et que dire de ces narrateurs-trices, qui témoignent de certaines de ces « choses de la vie » ? Ils-elles semblent tout aussi désorienté-e-s – en attente, en panne d’inspiration, comme arrêté-e-s – que ceux dont ils-elles relatent un pan d’existence. Personnages et narrateurs semblent errer à l’aventure dans un univers pourtant apparemment très structuré. C’est dans ce flottement, tenu par un style très concret, volontairement à la limite du prosaïque, et souvent drôle, que réside le charme principal de ces nouvelles. Dans le mystère qu’elles débusquent sous la trame quotidienne également. Elles disent avec délicatesse et ironie la solitude, les aspirations fugaces à d’autres existences, l’humanité comme elle est, maladroite, imparfaite, criminelle parfois… et terriblement attachante.

FRED ROBERT
Avril 2018

Futurs parfaits Véronique Bizot
Actes Sud 17,80 €