Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Marcher et apprendre dans les calanques de Marseille

Fleurs des Calanques

• 13 avril 2019⇒22 juin 2019 •
Marcher et apprendre dans les calanques de Marseille - Zibeline

Le Printemps des Calanques, quarante sorties gratuites pour découvrir le Parc national des Calanques, bat son plein entre Marseille, Cassis et La Ciotat. Mieux vaut s’y prendre à l’avance pour s’inscrire aux balades ! Les groupes au nombre limité sont plus à même de profiter du savoir transmis par les guides professionnels. Le 13 avril, une quinzaine de personnes a ainsi suivi Bernard Descales, délégué régional de l’association Vauban, accompagné de Timothée Cuchet et Alain Mante, gardes moniteurs du Parc. L’occasion de découvrir un sentier non encore balisé (les démarches préliminaires sont en cours), depuis l’usine de plomb de l’Escalette jusqu’au port des Goudes. Le contraste y est frappant, surtout en cette saison : les crassiers rougeâtres du site industriel désaffecté y côtoient une efflorescence somptueuse, stimulée par les pluies récentes, sur fond de blancheur calcaire éclatante. « Le littoral est la zone la plus riche au niveau botanique. Avec l’ensoleillement, les embruns salés, le mistral, maître du jeu… ces pins et pistachiers lentisques nains sont très vieux, ils ont peut-être plusieurs siècles ! » explique Alain Mante.

Bernard Descales quant à lui détaille l’occupation militaire des lieux aux XIXe et XXe siècles, lors du blocus anglais en 1811, ou de l’Occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. L’emplacement des canons modèle 1884, tirant des obus de 180 kg, qui furent transportés à Verdun pour la Grande boucherie, est encore visible, de même que les casemates, les soutes à munitions, ou les réserves de poudre. On apprend qu’à l’époque de la marine à voile, les engins balistiques étaient placés en hauteur, pour mieux viser les bateaux. Quand ces derniers ont commencé à tirer eux-mêmes à de fortes distances, les artilleurs ont dû se dissimuler, voire s’enterrer. Aujourd’hui, les fortifications ne sont plus à la mode : « avec les missiles modernes, on n’est plus à l’abri nulle part ». Instructive promenade !

GAËLLE CLOAREC,
Mai 2019

Le Printemps des Calanques se poursuit jusqu’au 22 juin
04 20 10 50 00 calanques-parcnational.fr

Photo : Printemps des Calanques © GC