Vu par Zibeline

L'année Capitale s'est clôturée avec les Révélations 7 et 8 du Groupe F à Istres et Marseille

Fin de partie

• 31 décembre 2013 •
L'année Capitale s'est clôturée avec les Révélations 7 et 8 du Groupe F à Istres et Marseille - Zibeline

Derniers épisodes de la saga imaginée par le Groupe F, initiée en janvier 2013 à Arles, les Révélations 7 et 8 ont clos simultanément ce 31 décembre à Istres et à Marseille l’année Capitale, en un bouquet d’eau et de feu. Apéritif de Saint Sylvestre ou cerise sur le gâteau-dessert de MP 2013, le spectacle a rassemblé 150 000 personnes sur le Vieux-Port devenu le décor d’un théâtre à ciel ouvert. Décor balayé de lassos lumineux, soulevé de vagues colorées, creusé de cônes polychromes, strié d’épées de Jedi, enflammé de torches échevelées. La Bonne Mère, le fort Saint-Nicolas, les pannes, les façades du port, amers familiers métamorphosés dans la nuit par ces jeux de lumière, délimitaient une scène liquide sur laquelle et au-dessus de laquelle pendant près de trois quarts d’heure, acte après acte, se sont créés les artifices, ménageant, en musique, une progression dramatique vers l’acmé. Après les sculptures d’eau, rideaux diaphanes et geysers scintillants, l’arrivée d’un ketch majestueux, thème fondateur de la cité phocéenne, matérialisé dans ses grandes lignes à grands traits de lumière, cerné, précédé, suivi par des chaloupes rectangulaires soulignées de blanc, supports mobiles de jaillissements pyrotechniques. Dans cette féerie, l’œil ne savait plus où donner du regard : le ciel explosant de paillettes, les silhouettes lumineuses d’acrobates se balançant dans le gréement du vaisseau amiral, les voiles se diaprant comme ailes de papillon. Adieu 2013, marqué au feu dans la nuit marseillaise ! L’enchantement fut total. Puisse 2014 nous en réserver d’autres.

ÉLISE PADOVANI

Janvier 2014

 

Photo © Benjamin Bechet