Vu par Zibeline

Première édition des Rencontres artistiques et culturelles au Château de Montvert

Face à face avec un samouraï

• 13 avril 2019⇒22 avril 2019 •
Première édition des Rencontres artistiques et culturelles au Château de Montvert - Zibeline

Pour leur première édition au Château de Montvert (Saint-Zacharie), les Rencontres artistiques et culturelles accueillaient une exposition exceptionnelle qui sonne comme un avant-goût des prochaines manifestations d’Argilla à Aubagne, dont le thème de l’année sera le Japon. En effet, les créations d’Emmanuelle Not (dont certaines pièces maîtresses seront présentées les 31 août et 1er septembre prochain lors de cette biennale internationale de l’art des céramistes) s’offraient aux regards des visiteurs, subjugués par la maîtrise et la sensibilité de cette artiste qui a choisi la céramique comme outil de sculpteur et, pour source d’inspiration, un Japon rêvé. Deux samouraïs encadrent l’entrée de la salle où nous attend sous divers formats, du plus petit (une dizaine de centimètres) au plus élevé (2,40m) une multitude de personnages dans leur tenue traditionnelle : sages méditatifs, adeptes du combat armés de leurs bâtons ou de leur arc, enfants prêts au jeu, femmes drapées dans leurs vêtements soigneusement ajustés, participants à la cérémonie du thé, samouraïs… Chacun semble doté d’une âme, la concentration du vieux penseur se retrouve avec la même force expressive chez la verseuse de thé ou dans l’énigmatique regard du samouraï. L’armure de ce dernier est « une carapace, sourit la céramiste, mais à l’intérieur, vit un être sensible, c’est cette dualité qui est fascinante à rendre, entre la violence de l’apparence et la douceur de ce qui est ». La complexité des formes, des assemblages, (pas moins de 110 éléments pour le samouraï géant, clou de l’exposition), la technique du raku, portée à son acmé, permettant de jouer sur les textures du grès, les couleurs aux diverses profondeurs, tout rend l’œuvre bouleversante de vérité et de beauté. « La forme (y) prend son sens, et l’instant présent se compose, se savoure »… Interpelant le « grand samouraï », la dramaturge Sabine Tamisier lit, ou plutôt, dit, interprète en actrice consommée l’un de ses textes. La magie de la terre modelée rejoint celle des mots qui se plient aux rythmes et à la profondeur du sens… Du bonheur !

MARYVONNE COLOMBANI
Mai 2019

Les Rencontres artistiques et culturelles ont eu lieu au Château de Mont Vert, Saint-Zacharie, du 13 au 22 avril

Photo: Sabine Tamisier face au Grand Samouraï © MC