Caravage, la peste de 1720 en Provence... une mine d'érudition à l'hôtel d'Agar de Cavaillon

Expositions in progressVu par Zibeline

• 20 mai 2020⇒20 septembre 2020 •
Caravage, la peste de 1720 en Provence... une mine d'érudition à l'hôtel d'Agar de Cavaillon - Zibeline

S’il est un lieu aussi magique qu’atypique, c’est bien l’Hôtel d’Agar, situé au cœur de Cavaillon. Quatre expositions cet été tissent leur fil dans ce dédale enchanteur.

Vous croyez venir pour une exposition, et c’est un univers hétéroclite et éclectique de collectionneur qui s’offre à vous, balayant les siècles par l’accumulation de pièces de toutes les périodes, coups de cœur, sauvetages de trésors oubliés (ainsi le grand tableau de Martin Faber, La Charité, unique exemplaire connu de la composition complète avant son découpage chez les Farnèse, était voué à la destruction, seul le cadre semblait d’un authentique intérêt pour ses acheteurs !)… Un capharnaüm où l’on a envie de se perdre, de laisser au hasard le soin d’orchestrer la rencontre avec l’objet rare, incongru, étonnant. Trois parcours sont consacrées cet été au Caravage et au caravagisme provençal, dans l’esprit de Peiresc (1580 à Belgentier-1637 à Aix-en-Provence), « génie universel » : collectionneur, homme de lettres, avocat de Galilée et Prince de la République des Lettres entre autres qualités, ami de Paul Antoine Agar, gouverneur de Cavaillon, archéologue, historien, musicien, poète, mythographe. On découvre ainsi les Caravage de Peiresc, et un ensemble fourni d’œuvres caravagesques de Louis Finson, Faber, Trophime Bigot… qui permettent d’évoquer la vivacité de ce courant dans le Midi, grâce à « l’atelier du Midi caravagesque » fondé par les deux premiers en 1613, premier du genre hors d’Italie à cultiver l’art d’une peinture naturaliste en clair-obscur.

Des puces et des hommes

Guidés par l’un des membres de la famille Morand, possesseurs des lieux et fins connaisseurs, nous nous laissons emporter par les anecdotes, le récit des trouvailles, l’authentification de deux Caravage, « découverts par des couillons de Cavaillon », les repérages des œuvres, les analyses, les contextualisations historiques, tout prend un tour alerte et vivant. La circulation des artistes et des œuvres, les relations entre intellectuels, grâce aux voyages, aux ateliers, aux correspondances, à la faculté de manier au moins quatre langues, devient tangible. Les êtres émergent derrière les toiles, les réflexions philosophiques sourdent de chaque coup de pinceau, accordent au monde une dimension symbolique et métaphorique. Figure émouvante du Diogène de Sinope (un temps attribué à Georges de La Tour, actuellement attribué à un « anonyme lorrain »), portrait précieux de Malherbe peint par Finson pour Peiresc, rareté de la Sainte Madeleine dans sa caverne de Bigot, présence éloquente d’Annibal de Savoie-Tende, seigneur de Pignans dont les détails sont retravaillés par Finson avec les doigts… les nouveautés éclosent, les recherches laissent espérer quelques coups d’éclat cet été, où l’on verra aussi l’épée du Caravage et un fascicule fouillé et érudit consacré aux Caravage de Peiresc.

Autre point fort de l’été, en anniversaire à la terrible année 1720 qui vit la peste ravager la Provence, une exposition composée d’objets de la médecine (la pharmacie de l’Hôtel Agar est exceptionnelle !) et de documents, nous donne à revisiter ces moments, et les parallèles pleuvent avec notre année 2020 ! On voit la « puce » origine du fléau, les ordonnances, édits, injonctions, qui sont curieusement semblables à ceux d’aujourd’hui, quarantaines, laissez-passer imposés pour sortir de chez soi, décomptes des populations, listes des malades et des morts, tableaux, lettres, recommandations médicales, désinfections des maisons…  Un fonds unique !

MARYVONNE COLOMBANI
Juin 2020

jusqu’au 20 septembre sur rendez-vous, (réservations en ligne)

Hôtel d’Agar, Cavaillon
hotel-dagar.com

Photographie : Annibal de Savoie-Tende, seigneur de Pignans, Louis Finson – collection Hôtel d’Agar.

Olivier Morand montre le tracé des doigts de l’artiste © MC