Vu par Zibeline

Jean-François Heisser dans Ibéria au Jeu de Paume

Évocation andalouse

Jean-François Heisser dans Ibéria au Jeu de Paume - Zibeline

Jouer en intégralité Iberia d’Albéniz est une performance pianistique : difficulté acrobatique des rythmes, subtilité des variations de couleurs, équilibre délicat entre une facture classique et l’évocation d’une certaine couleur locale avec les échos des différents genres musicaux populaires de l’Andalousie. Les quatre cahiers écrits entre 1905 et 1908 nous entraînent du port de Sainte Marie de la Province de Cadix, au quartier gitan El Albaicin de Grenade puis dans une auberge, Eritaña, aux abords de Séville, où l’on entend l’air d’une procession. Aux lieux aimés correspondent les parfums de musiques traditionnelles, Almeria, Ronda, El Polo, flamenco, ou les mélodies de Jerez de MalagaJean-François Heisser nous emmène de ses doigts dans ce voyage où les tableaux de genre se conjuguent, avec une élégante légèreté, à de douces rêveries peuplées d’instant méditatifs, de retournements calmes, d’interrogations étonnées, d’échos de fêtes. Le quatrième cahier, le plus ardu, permet au virtuose une interprétation éblouissante.

Cet hymne à l’Espagne se complétait de la présence de la guitare flamenca de Chaparro de Malaga, et des colpas de la chanteuse Antonia Contreras : le jeu perlé de la guitare qui sonne parfois comme une mandoline, la voix rauque de la chanteuse, particulièrement belle quand elle s’intériorise, renforçaient l’ancrage populaire de ces pages, sans en trahir l’écriture savante, en remontant à sa source. En bis un Gracias a la vida façon flamenco a clos ce concert du partage…

MARYVONNE COLOMBANI

Iberia a été joué le 25 mars au Théâtre du Jeu de Paume, Aix


Théâtre du jeu de Paume
17, 21 rue de l’Opéra
13100 Aix-en-Provence
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/