Dmitri Karpov et Marc Drobinsky : deux virtuoses au Toursky

Évidence virtuoseVu par Zibeline

• 24 mars 2015 •
Dmitri Karpov et Marc Drobinsky : deux virtuoses au Toursky - Zibeline

Destiné aux échecs par son nom, le jeune Dmitri Karpov a préféré à l’art du bois celui des cordes frappées du piano et les spectateurs du Toursky ont eu déjà le privilège d’apprécier la fluidité de son jeu, sa profondeur, le velouté, la précision, la virtuosité époustouflante qui lui permet d’accélérer le tempo d’une valse de Chopin en lui accordant toujours une respiration. Le 24 mars, il régalait une salle comble avec les 24 Préludes pour piano de Chopin, passant d’un tableautin à l’autre avec la même puissance suggestive. Pour lui donner la réplique, un géant du violoncelle, Marc Drobinsky, et la Sonate pour violoncelle et piano en sol majeur opus 19 de Rachmaninov, temps suspendu… Le répertoire hautement classique est complété par des interprétations inoubliables des Pièces pour piano seul de Piazzola, puis son Grand Tango pour violoncelle et piano. Qui a dit que les musiciens classiques n’étaient pas capables d’improviser ? Dmitri Karpov retrouve la grâce des cadences classiques dans ce mouvement où le rythme du tango s’irise de virtuosité. À noter entre autres morceaux de bravoure, un inoubliable Liber Tango tout en fulgurance et en souples alanguissements. Le duo piano violoncelle cède aux injonctions d’un public enthousiaste et bisse avec de nouvelles envolées.

MARYVONNE COLOMBANI
Avril 2015

Vu le 24 mars au théâtre Toursky, Marseille, lors du vingtième Festival Russe.

Photo : copyright Théâtre Toursky

Théâtre Toursky
16 Promenade Léo Ferré
13003 Marseille
04 91 02 58 35
http://www.toursky.fr/