Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Éclipses japonaises d’Éric Faye, superbe roman d’espionnage

Évaporation garantie

Éclipses japonaises d’Éric Faye, superbe roman d’espionnage - Zibeline

Lors d’une résidence à Kyoto Éric Faye a fait des recherches et des rencontres qui lui ont permis de réunir les éléments d’une fiction qui s’inspire d’événements réels. Dans les années 70 plusieurs individus japonais avaient disparu sans jamais avoir été retrouvés. Ils avaient été enlevés par la Corée du Nord pour enseigner le japonais à de futurs agents secrets. Interdits de lien avec leur famille, ils étaient condamnés à vivre sous surveillance et finalement considérés comme morts dans leur pays même si leurs corps n’avaient jamais été retrouvés. On disait qu’ils s’étaient « évaporés ». Dans son roman, Éric Faye imagine les enlèvements de jeunes japonais et d’un américain. Celui-ci, soldat occupant la zone démilitarisée entre les deux Corées en 1966, ne trouve rien de mieux pour éviter d’être envoyé au Vietnam que de franchir cette zone pensant ainsi servir de monnaie d’échange entre russes et américains. Mauvais calcul : il restera plus de 30 ans dans les griffes de la Corée rouge. Il y épousera une « évaporée » japonaise qui avait appris le coréen avec une autre japonaise enlevée à l’âge de 13 ans. Japonaises toutes les deux, elles ne se sont jamais avoué leur origine commune car toujours sous la surveillance de gardiennes. En alternant les narrateurs, Éric Faye passe d’un personnage à l’autre, montrant leurs difficultés pour l’apprentissage des usages coréens, la douleur de la séparation, l’absence de liens affectifs. Ce faisant il éclaire les machinations machiavéliques de la Corée du Nord pour entretenir sa population dans l’ignorance de la réalité des relations internationales et du niveau de vie de la Corée du Sud, mais aussi des pays désignés comme les ennemis majeurs que sont entre autres le Japon et les États-Unis. Parmi les trouvailles du régime nord-coréen on trouve le tournage de films de propagande destinés à donner le change aux pays occidentaux. C’est grâce à ces films qu’un observateur expérimenté découvrira des mini-indices qui le mettront sur la piste des disparus. Trente ans après leur enlèvement, certains pourront retrouver leur famille… Un roman d’espionnage bien ficelé écrit dans une langue limpide.

CHRIS BOURGUE
Avril 2018

Sorti au Seuil en 2016, ce titre fait partie de la sélection pour le Prix littéraire des apprentis et des lycéens de la Région PACA

Éclipses japonaises Éric Faye
Points, 7 €