Vu par Zibeline

L'Ensemble Pythéas était à l'Eglise Notre-Dame du Mont, pour un concert sans bémol

Esprit des Lumières…

L'Ensemble Pythéas était à l'Eglise Notre-Dame du Mont, pour un concert sans bémol - Zibeline

Pas un bémol pour le récital de musique de chambre de l’Ensemble Pythéas, donné le 17 mars à Notre-Dame du Mont ! Nonobstant, si leur prestation n’en mérite pas, les partitions à l’affiche, pour clarinette, signées Mozart ou Haydn, en comportaient de fait… des bémols… à la clé ! C’est que ce tuyau d’ébène s’accordait naturellement, à l’époque classique, aux tonalités de si ou mi bémol majeur.

Linda Amrani, belle anche virtuose, a enfilé des guirlandes de sons, suaves ou brillants, à l’envi, sautillant, rebondissant telle une funambule solidement encordée par un beau trio d’archets : Yann Le Roux-Sédes (violon), Pascale Guérin (alto) et Xavier Chatillon (violoncelle). Le programme exposait une pertinente unité viennoise, avec aussi Beethoven ou Hoffmeister, contemporain méconnu de cette première «école» qui fonda, sur le Danube, l’esthétique classique, ses formes et ses genres, tout en clarté, élégance, sens du jeu… Un esprit épris des Lumières fort bien transmis par le quatuor de musiciens.

JACQUES FRESCHEL
Mars 2013