Vu par Zibeline

Sans doute un des meilleurs livres de la rentrée, Le garçon de Marcus Malte

Épopée lumineuse et sauvage

Sans doute un des meilleurs livres de la rentrée, Le garçon de Marcus Malte - Zibeline

Le garçon, prix Femina, de Marcus Malte rompt avec le polar dans lequel il excellait et franchit le mur du son ! Nous sommes en 1908. Son héros d’une quinzaine d’années, muet et sans nom, perd sa mère avec laquelle il partageait une vie sauvage. Désormais seul au monde, à moitié nu, il part à la rencontre des hommes et de la civilisation. Durant deux années il se déplace, observe, apprend, devient valet de ferme puis lutteur dans les foires. Renversé par une automobile il est accueilli par Emma et son père. Elle sera sa mère, sa sœur puis son amante passionnée. Elle lui donne le prénom de Mendelssohn et lui révèle la musique et la poésie. Quatre années miraculeuses trouvent leur acmé avec la découverte des plaisirs de la sexualité et l’apprentissage de jeux érotiques. « Ne parlons pas de ce qui viendra après » écrit Malte qui intervient dans son récit parfois, comme pour nous guider ou nous mettre en garde. Car la folie meurtrière des hommes se réveille le 1er août 1914. Félix part dans l’horreur des tranchées, frôle de peu la mort. Plus rien désormais ne sera comme avant. Un nouveau parcours le ramènera à l’état de sauvagerie jusqu’à sa mort en 1938. Enluminée par une langue ciselée, parfois triviale et crue, cette saga est ancrée dans l’histoire du début du XXème siècle et se réclame de l’art et de l’amour prônés par Emma et de la musique de Mendelssohn. On en ressort abasourdi. C’est indubitablement un des meilleurs livres de la rentrée.

CHRIS BOURGUE
Décembre 2016

Le garçon
Marcus Malte
Zulma, 23,50 €