Journal Zibeline - bannière pub Journal Zibeline - bannière pub
Vu par Zibeline

Guillaume Perret & The Electric Epic, formation idéale dans des moments où l'on se sent tenté de vivre en apnée

Énergie vitale

• 20 mai 2016 •
Guillaume Perret & The Electric Epic, formation idéale dans des moments où l'on se sent tenté de vivre en apnée - Zibeline

Guillaume Perret est un globe-trotter qui s’est aventuré en parfait inconnu sur les scènes New-Yorkaises en 2001 à l’âge de 21 ans, a fait le tour du monde en multipliant les concerts avec des musiciens suisses pour arriver à Paris en 2006 où il enchaîne les jam sessions. Formant le groupe Guillaume Perret & The Electric Epic, il est rapidement signé sous le label Tzadik de John Zorn dès 2012. Puis, il décide d’autoproduire son album Open Me sous son propre label Kaloum Records en 2014. Consécration.

Des plages de soli saxophone de Guillaume Perret délivrent des mélopées aériennes, des sonorités oniriques et voyageuses, notamment inspirées du Moyen-Orient. On est alors plongé dans une douce rêverie qui déploie un riche imaginaire. Ces soli ponctuent et rythment les envolées où s’allient au souffle puissant du saxophone le rythme effréné de la batterie de Vincent Tortiller, l’explosive guitare électrique de Nenad Gajin soutenus de main de maître par la guitare basse électrique de Laurent David.

Des soli comme des moments de répit, ou plutôt de quête intérieure et de sédimentation, pendant lesquels semblent se préparer, se fomenter à la source d’improvisations, les furieuses embardées du groupe tout entier. L’éclairage rougeoyant du pavillon du saxophone semble comme de la braise d’où jaillit le feu. N’oublions pas le «cinquième musicien», alter ego de notre saxophoniste, qui prend la forme d’un dispositif de pédalier fixé au sol et fonctionnant notamment comme un sampler. Durant tout le concert Guillaume Perret interagit avec celui-ci, proposant une démultiplication des sons nourrissant une inventivité toujours bienvenue.

Se revendiquant volontiers du rock progressif des années 70, flirtant avec le métal ou nous offrant des plages de groove funky, ce groupe de jazz fusion contemporain réussit avec un rare bonheur à conjuguer ces influences pour offrir une proposition musicale diablement cohérente.

À l’issue du concert, on se sent gonflé par l’énergie positive et le souffle vital, pour le moins communicatifs, insufflés par cette musique. Guillaume Perret & The Electric Epic tombent à point nommé dans des moments où l’on se sent tenté de vivre en apnée.

FRANCK MARTEYN
Décembre 2015

Guillaume Perret & The Electric Epic se sont produits le 21 novembre au Gymnase, à Marseille, et seront sur la scène des Salins, à Martigues, le 20 mai

Photo : Guillaume-Perret-c-Emile-Holba


Théâtre des Salins
19 Quai Paul Doumer
13692 Martigues
04 42 49 02 01
www.les-salins.net


Théâtre du Gymnase
4 rue du Théâtre Français
13001 Marseille
08 2013 2013
http://www.lestheatres.net/