Le sirop de la rue du photographe Roland Laboye paru aux éditions Le Bec en l'air

En tête à tête avec Laboye

Le sirop de la rue du photographe Roland Laboye paru aux éditions Le Bec en l'air - Zibeline

Un lieu, une histoire, une rue, une scène, une personne : chaque fois que Roland Laboye déclenche son appareil photo c’est une part de lui-même qu’il offre en partage. Petites tranches de vies plurielles qu’il fait siennes par sa proximité et son empathie. Un voyou coiffé d’une banane rencontre un flic au costume repassé, un coup de vent voile de pied en cap une none, une femme au chemisier fleuri se fond dans le décor d’une pépinière, un chien bondissant et un cheval à bascule partagent le même élan, triste visage d’un homme surmonté d’un trophée de tête de taureau… Quels liens entre tous si ce n’est son regard aimable sur les objets et les gens ? Si ce n’est sa manière décalée (et caustique) de débusquer l’inattendu, l’absurde ou l’incongru pour vriller en un éclair le sérieux des apparences ! Roland Laboye attrape le monde par le petit bout de la lorgnette, toujours à l’arrière des paysages ou derrière ses sujets, à tel point qu’on le croirait invisible. D’abord on sourit, puis on se gausse, et enfin on éclate d’un rire franc face à tant de situations désopilantes et d’angles de vue inattendus ! Fruit du hasard ou d’une mise en scène, Le sirop de la rue se déguste par petites lampées pour faire durer le plaisir.

MARIE GODFRIN-GUIDICELLI

Mai 2013

À lire
Le sirop de la rue, Le Bec en l’air, 28 €

 

À voir
Au Musée des Tapisseries à Aix jusqu’au 2 juin (04 42 23 09 91), en collaboration avec l’association La photographie (Aix)