Vu par Zibeline

Retour sur Promised land de Gus Van Sant projeté au Panorama du cinéma américain indépendant à Scènes et Cinés

En Pennsylvanie

Retour sur Promised land de Gus Van Sant projeté au Panorama du cinéma américain indépendant à Scènes et Cinés - Zibeline

Du 15 au 25 mars, Scènes et Cinés a proposé un Panorama du cinéma américain indépendant. Les cinéphiles, de Port-Saint-Louis à Istres et Miramas, n’ont eu que l’embarras du choix : 32 films de tous genres dont 3 en avant-première parmi lesquels, le 17 mars au cinéma l’Odyssée de Fos, Promised Land, le dernier film de Gus Van Sant qui y a retrouvé, quinze ans après Will Hunting, Matt Damon, l’un des co-scénaristes et acteurs avec John Krasinski.
Le thème est très actuel puisqu’il concerne l’exploitation du gaz de schiste par la méthode de fracturation, dont les dangers sont expliqués de manière très pédagogique par deux opposants au projet dans une communauté rurale de Pennsylvanie qui souffre de la crise économique. C’est d’ailleurs pour cela qu’un commercial d’une grande société, Steve Butler (Matt Damon) et  sa collègue (Frances McDormand) parviennent assez aisément, au départ, à convaincre des fermiers de leur accorder le droit de forage sur leurs terres. Steve qui a grandi à la campagne et a connu dans son enfance les dommages de la crise quand l’usine Caterpillar de sa ville natale a fermé, est convaincu de la nécessité de l’exploitation du gaz de schiste et il promet aux habitants qu’ils vont devenir riches. La résistance s’organise peu à peu… On ne vous dévoilera pas la fin.
Gus Van Sant a réussi à faire un portrait intéressant de cette communauté rurale, à mettre en scène des moments de vie quotidienne, à nous montrer comment on prend des décisions importantes pour l’avenir ; les acteurs sont bons, Matt Damon ainsi que John Krasinski, un «écologiste», ainsi que Rosemarie DeWitt dans le rôle d’Alice, l’institutrice. Mais le film ne décolle pas vraiment, peut-être à cause d’un scenario prévisible -sauf le coup de théâtre final-. On est loin du Gus Van Sant d’Elephant, mais on en retiendra cependant de belles images et des moments musicaux intéressants.

ANNIE GAVA

Mars 2013

Le Panorama du cinéma américain indépendant s’est déroulé du 15 au 25 mars dans les salles de Scènes et Cinés Ouest Provence. Le film Promised Land sortira en salles le 17 avril