« Les émotions » de Jean-Philippe Toussaint, à lire aux Éditions de Minuit

En douce

« Les émotions » de Jean-Philippe Toussaint, à lire aux Éditions de Minuit - Zibeline

Surtout ne pas céder à la tentation vaine de raconter le 12e roman de Jean-Philippe Toussaint, suite de La Clé USB qui ouvrait subtilement le cycle des aventures de Jean Detrez, Commissaire européen, spécialiste de prospective stratégique, professionnel de l’avenir des autres, observateur effaré de son présent, connecté aux vibrations de la planète mais plutôt indécis quant à la conduite de sa vie privée et la nature de ses propres sentiments.
Avec Les émotions, le lecteur ravi retrouve l’inquiet et scrupuleux Detrez dans les plis du roman précédent dont il comble partiellement les creux et les silences grâce au retour de certains personnages comme Diane, ex-épouse glaçante conquise « au bain » dans une scène hilarante, ou le high-technocrate Peter Atkins, grand maître des Rencontres de Hartwell House, cadre déclencheur de perplexité rétrospective à cause d’un cliché de femme dénudée dans le téléphone du narrateur, « jusqu’à quel point peut-on oublier ? ». Réponse suspendue en trois mouvements virtuoses aux temporalités distinctes, tout en échos et vibrations, dont la mort du père occupe le centre et même le cœur. La précision des dates agit comme turbine narrative, entre actualité du monde et vie privée, faisant de l’événement une catastrophe jumelle en 2016 de l’élection de Trump et du référendum sur le Brexit, amorcée dans la partie I, digérée dans la III pour permettre enfin la réminiscence épanouie d’une surprise amoureuse de 2010, éruptive comme le volcan islandais dont les « cendres abrasives, dures et tranchantes comme des éclats de verre » semblent avoir aiguisé la sensibilité du narrateur.
Jean-Philippe Toussaint, en ethnographe pince-sans-rire d’une certaine modernité, bien au-delà de la satire, sait glisser l’essentiel dans un détail burlesque, travailler le réalisme en trompe-l’œil (le sous-terrain du monumental Berlaymont) et excelle à charger chaque mot d’énergie romanesque propre à aimanter le lecteur.

MARIE JO DHO
Octobre 2020

Les émotions
Jean-Philippe Toussaint
Éditions de Minuit 18,50 €