Laurent Coulondre Trio fait l'ouverture du Petit Duc

En apesanteurVu par Zibeline

Laurent Coulondre Trio fait l'ouverture du Petit Duc - Zibeline

La dynamique salle du Petit Duc a enfin rouvert ses portes, selon un protocole strict, peu de monde en salle et une diffusion en direct sur sa chaîne web des concerts. Plus de « pot convivial » pour rencontrer les artistes en fin de spectacle, mais un bord de scène finement animé par Gérard Dahan et Myriam Daups, augmenté des questions du public présent ou en ligne. Prévu l’an dernier, le concert de Laurent Coulondre en trio ouvrait la saison nouvelle avec un swing espiègle et une bouillonnante inventivité. Aux morceaux issus de son dernier CD Gravity Zero, s’ajoutaient des pièces récentes composées durant le confinement. Le bonheur de jouer de nouveau en présence d’un public dans l’espace chaleureux du Petit Duc était sensible, doublant les phrasés musicaux d’un enthousiasme palpable. Les passages « sans titre » ou en court d’être nommés se succèdent, le public est interpellé pour suggérer une formule, une image appropriée aux volutes enfiévrées, aux trouvailles électro jazz qui conjuguent avec élégance rythmes et mélodies. Récemment lauréat d’une Victoire du Jazz, Laurent Coulondre, cerné par les claviers (piano, clavier électronique, orgue portatif juché sur le premier), confirme avec virtuosité son surnom de « lutin des quatre-vingt-huit touches », aux côtés des fabuleux Ralph Lavital à la guitare et Martin Wangermée à la batterie (« qui sonne avec la variété des percussions » sourit Gérard Dahan). Les sons se sculptent, se répondent, empruntent à de multiples univers pour une fusion personnelle et originale qui entraîne dans sa bulle onirique et prenante qui dessine paysages, butine, glisse un trait espiègle ici, une large envolée, un océan de sonorités où s’accordent les genres, renoue avec les souvenirs autobiographiques (Laura) ou rend hommage aux grands maîtres comme Petrucciani, flirte avec Duke Ellington, retourne aux racines du jazz, fait un détour par un air latin, vite mâtiné de funky, le tout en une subtile légèreté. Un art pulsé de la jubilation…

MARYVONNE COLOMBANI
Octobre 2020

Concert d’ouverture du Petit Duc, Aix-en-Provence le 7 octobre 2020

Photographie : Laurent Coulondre Trio 4- 9oct 20 au Petit Duc © Petit Duc

Le Petit Duc
1 rue Émile Tavan
13100 Aix-en-Provence
04 42 27 37 39
www.lepetitduc.net