Vu par Zibeline

Wade In The Water à la Criée pour la Biac, une digression autour du deuil

Egaré dans les limbes

Vérifier les jours off sur la période
Wade In The Water à la Criée pour la Biac, une digression autour du deuil - Zibeline

Après une soirée au Mucem en ouverture, la Criée accueillait le seul spectacle exclusivement magique de cette Biennale. Œuvre de la Cie 14:20, qui forme de nombreux auteurs à la magie nouvelle au CNAC de Châlons-en-Champagne depuis une quinzaine d’années, Wade In The Water se présente comme une sombre digression autour du deuil. Dans un intérieur domestique, un jeune homme s’apprend condamné. Son chemin vers le Royaume des Morts se heurte au quotidien partagé avec son père et sa compagne. Enserré entre la chambre et la cuisine, le huis clos plonge peu à peu vers le surnaturel, en route vers la lente acceptation. Lente, le mot est faible ! Passé la découverte d’un univers singulier et envoûtant -esthétisme léché, longs fondus au noir entre chaque scène, musique originale d’Ibrahim Maalouf-, l’ennui guette. La qualité de jeu corporel des acteurs est soutenue, mais les redondances sont légion, et la contemplation hypnotique finit par tourner en rond. Basée sur les étapes jalonnant le processus de deuil, la trame narrative semble servir d’alibi pour déployer les effets magiques -une chaise qui se casse au ralenti sur un coup de colère, un corps qui se dédouble pour symboliser une confusion mentale, une lévitation pour lâcher prise…- et n’évite pas toujours l’écueil du sensationnalisme. La magie nouvelle, qui se propose d’irriguer la création contemporaine, est encore une jeune discipline. Son surgissement sur les scènes de théâtre peine pour l’instant à explorer d’autres champs que l’expression d’un trouble de perception de la réalité. On verra alors Wade In The Water comme un exercice de style donnant à voir un panel bluffant de possibilités magiques ; et c’est déjà un bonheur de voir s’incarner l’impossible par des effets totalement maîtrisés, à défaut des qualités théâtrales attendues.

JULIE BORDENAVE
Janvier 2019

Wade in the water se jouait du 29 au 31 janvier à la Criée, Marseille, dans le cadre de la Biac

Photo : Wade in the water @ Clement Debailleul


La Criée
30 Quai Rive Neuve
13007 Marseille
04 91 54 70 54
http://www.theatre-lacriee.com/